BFMTV

Jean-Michel Blanquer confirme que "les enfants iront à l'école lundi comme prévu"

Invité ce dimanche sur le plateau de BFMTVSD, le ministre de l'Education nationale a estimé que l'application d'un protocole sanitaire renforcé permettait aux jeunes Français de retrouver leurs salles de classe.

Si plusieurs pays européens, à l'instar de l'Allemagne et du Royaume-Uni, ont décidé de reporter la rentrée scolaire, les élèves français seront bien accueillis dès lundi en classe. C'est ce qu'a confirmé Jean-Michel Blanquer, invité ce dimanche sur notre antenne.

"Les enfants iront à l'école demain comme prévu. Les pays qui ont reporté connaissent une vague épidémique particulière, notamment l'Angleterre dont on sait qu'elle traverse une période particulièrement difficile", a affirmé le ministre de l'Education nationale.

Rappelant qu'avant les vacances de Noël, le taux de contamination dans les établissements scolaires ne s'élevait qu'à 0,3%, Jean-Michel Blanquer estime que la rentrée peut se faire grâce à l'application d'un protocole sanitaire renforcé "qui a fait ses preuves".

"Ce protocole va continuer à fonctionner et nous allons déployer encore plus fortement les tests, notamment dans les lycées qui maintiennent en majorité un système hybride comme c'est le cas depuis le début du mois de novembre", a-t-il ajouté.

Une vigilance accrue face à la mutation du virus

Le ministre s'est montré rassurant et a souligné que les autorités regardent l'évolution de la situation épidémique "chaque jour". "Aujourd'hui, la situation est tout à fait convenable pour faire la rentrée, dès lors que l'on respecte plus que jamais le protocole sanitaire".

Il a évoqué la possibilité d'accentuer si besoin ce dernier "en mettant en place un système hybride (présentiel/distanciel, ndlr) systématique pour tous les lycées, ce qui n'est pas le cas actuellement, ou pour tous les collèges" et a assuré "faire le maximum" pour que la reprise des cours en présentiel à plein temps dans les lycées, initialement prévue pour le 20 janvier, "soit tenue". "Notre but est que cela soit le cas".

Jean-Michel Blanquer a par ailleurs confié être "très attentif" à la mutation du virus détectée en Angleterre.

"Nous restons vigilants mais nous pouvons parfaitement organiser la rentrée demain", a-t-il conclu.
Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV