BFMTV

Hollande, un an à l'Elysée: Ayrault préfère la "mobilisation" au bilan

Jean-Marc Ayrault à Matignon, vendredi 3 mai.

Jean-Marc Ayrault à Matignon, vendredi 3 mai. - -

Le Premier ministre préfère se "mobiliser davantage" pour garantir la réussite de la politique du gouvernement plutôt qu'organiser une "cérémonie bilan", un an après l'élection de François Hollande à la présidence de la République.

"Il ne s'agit pas de faire une cérémonie bilan un an après mais surtout de se mobiliser davantage". Interrogé par la presse vendredi matin sur le premier anniversaire de l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, Jean-Marc Ayrault a opté pour la sobriété.

"Le bilan a déjà été fait par les publications de ces derniers jours", a indiqué le Premier ministre, depuis Matignon. "Lundi prochain, il y aura, autour du président de la République, un séminaire du gouvernement mais la réunion de ce matin était l'occasion de faire un premier bilan d'étape", a-t-il poursuivi.

"Impulser, encourager, mobiliser"

Le chef du gouvernement réunissait, vendredi matin, à la Maison de l'Amérique latine, les 200 directeurs d'administration centrale pour les impliquer dans la politique de "simplification" administrative et d'"évaluation" des politiques publiques.

Selon Jean-Marc Ayrault, il s'agit en particulier "d'impulser, encourager, mobiliser davantage ceux qui ont la charge" de mener la modernisation de l'action publique (Map).
"Cela demandera du temps, beaucoup d'efforts, il y a des habitudes à changer", a admis le Premier ministre, pour qui le "premier objectif" de la Map est que "l'argent des contribuables soit utilisé de la façon la plus efficace possible".

"Il faut commencer par évaluer chaque politique publique pour aboutir à des réorganisations et simplifications qui auront des résultats en terme d'efficacité", a-t-il fait valoir. "Tous les agents, tous les fonctionnaires doivent être associés, on ne fera pas sans eux", a assuré Jean-Marc Ayrault.

A.S. avec AFP