BFMTV

Grand débat: "la peine de mort, l'IVG et le mariage pour tous ne seront pas sur la table" assure Griveaux

Benjamin Griveaux a fait savoir qu'un séminaire gouvernemental serait consacré ce mercredi à l'issue du conseil des ministres au cadrage et à l'organisation de ce grand débat national.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré ce mardi soir sur notre antenne que "la peine de mort, l'IVG et le mariage pour tous ne ser(aient) pas sur la table" dans le cadre du grand débat national lancé par l'exécutif à la suite du mouvement des gilets jaunes.

"On ne tergiversera pas sur les valeurs", a encore affirmé Benjamin Griveaux face à Ruth Elkrief, avant d'ajouter: "les quatre thèmes qui ont été identifiés concernent la transition écologique, l'organisation des services publics, et les questions de la fiscalité et de la dépense publique: voilà les sujets dont on va débattre et dont on va essayer de dégager un consensus pour des réalisations concrètes d'ici la mi-avril".

"Aucun débat ne sera exclu", pour Jouanno

Benjamin Griveaux a également indiqué qu'un séminaire gouvernemental serait consacré ce mercredi à l'issue du conseil des ministres au cadrage et à l'organisation de ce grand débat national.

Chantal Jouanno, la présidente de la Commission chargée du débat public qui a annoncé son retrait ce mardi soir, avait laissé entendre lundi qu'aucun débat ne serait exclu de cette consultation. L'ancienne ministre n'excluait pas non plus la possibilité de discussions sur le mariage pour tous.

Plus tôt ce mardi, le secrétaire national du PCF Fabien Roussel s'était lui dit favorable à l'ouverture d'un référendum ouvert à "tous les sujets", y compris la peine de mort.

Jeanne Bulant