BFMTV

En 2015, Edouard Philippe avait voté contre l'interdiction des insecticides

Edouard Philippe

Edouard Philippe - Thomas Samson / AFP

Matignon a finalement confirmé que l'interdiction des insecticides tueurs d'abeilles serait maintenue. Pourtant en 2015, le Premier ministre avait voté contre le projet de loi.

Le Premier ministre a tranché. "Le gouvernement a décidé de ne pas revenir sur les dispositions de la loi de 2016" interdisant l'usage d'insecticides tueurs d'abeilles, a déclaré Matignon ce lundi midi dans un communiqué.

La déclaration met fin au bras de fer ministériel entre ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et le nouveau ministre de l'Agriculture Stéphane Travert sur la levée de l'interdiction de l'épandage aérien et des pesticides de type néonicotinoïdes.

Ironie du sort, quand le projet de loi avait été soumis au vote de l'Assemblée le 24 mars 2015, Edouard Philippe, alors député UMP, s'était prononcé contre le texte, comme l'a repéré Le Parisien. Le résultat du scrutin est d'ailleurs toujours disponible sur le site de l'Assemblée nationale. 

Sur ce projet de loi précis, 185 des 198 membres du groupe UMP avait voté contre, cinq s'étaient abstenus et aucun ne s'était prononcé en faveur du texte. 

Un bras de fer interministériel

Ce lundi matin, nos confrères de RMC dévoilaient un document interministériel prévoyant de revenir sur cette interdiction. Sur notre antenne, le ministre de l'Agriculture avait par ailleurs souhaité "mettre sur la table la possibilité d'avoir un certain nombre de dérogations".

Nicolas Hulot avait très rapidement réagi et affirmé sur Twitter, puis en déplacement à Lyon, qu'il ne fallait "faire aucune concession" sur l'interdiction des pesticides et que le gouvernement ne "reviendrait pas sur des acquis". Une position confirmée par la suite par Matignon. 

Liv Audigane