BFMTV
en direct

EN DIRECT - À Fresnes, Dupond-Moretti se félicite du taux d'occupation "historiquement bas"

L'ancien avocat pénaliste effectuait ce mardi son premier déplacement en qualité de garde des Sceaux à la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne.

À la prison de Fresnes, Dupond-Moretti salue les "taux d'occupation qui sont historiquement bas"

Pour son premier déplacement en qualité de garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti s'est rendu à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), depuis laquelle il a salué la diminution de la population carcérale.

"On est dans des taux d'occupation qui sont historiquement bas, c'est sans doute le chemin qu'il faut poursuivre, en tous les cas c'est ma conviction", a déclaré l'ancien avocat pénaliste, soulignant qu'il y avait des "conditions de détention qui rest(aient) très difficiles" toutefois.

Pour Blanquer, le large taux de réussite au baccalauréat "n'est pas choquant en soi"

Invité de BFMTV ce mardi en début de soirée, le ministre de l'Éducation nationale a estimé que le taux de réussite au baccalauréat, dont les résultats sont tombés ce même jour, "n'est pas choquant en soi".

Avant les oraux de rattrapage, 91,5% des élèves ont obtenu le bac, selon les chiffres du ministère communiqués peu avant 19 heures, un "record" pour cette administration.

"Il faut attendre la fin des oraux pour voir le taux définitif", a insisté Jean-Michel Blanquer à notre antenne.

D'après le ministre, "40.000 élèves vont passer le rattrapage (du bac)" et 20.000 sont ajournés.

Jean-Michel Blanquer est l'invité de BFMTV

Le ministre de l'Éducation nationale, confirmé à son poste dans le nouveau gouvernement Castex, s'exprime en ce jour de résultats du baccalauréat.

Éric Dupond-Moretti en déplacement à la prison de Fresnes

Éric Dupond-Moretti est arrivé à la prison de Fresnes, ce mardi soir, où il effectue son tout premier déplacement en tant que garde des Sceaux.

Les avocates de la femme qui accuse Gérald Darmanin de viol "consternées"

Les avocates de la femme qui accuse Gérald Darmanin de "viol" depuis 2017 se sont dites mardi "consternées" par sa nomination au ministère de l'Intérieur, un "geste politique" qui "pose problème au regard de l'égalité des armes et des paroles" dans l'enquête judiciaire.

"C'est avec stupéfaction sinon consternation que nous avons appris (cette) nomination", écrivent dans un communiqué à l'AFP Me Marjolaine Vignola et Me Elodie Tuaillon-Hibon.

"Il est évident que ce geste politique, dont on imagine mal qu'il ait été fait sans le plein aval de l'Élysée, complique sérieusement la situation et pose problème au regard de l'égalité des armes et des paroles", d'après elles.

La cour d'appel de Paris a récemment ordonné la relance de nouvelles investigations, confiées à un juge d'instruction, à la suite des accusations d'une femme, Sophie Patterson-Spatz, contre Gérald Darmanin. En 2017, celle-ci avait raconté s'être adressée en 2009 à celui qui était alors chargé de mission à l'UMP (parti devenu LR) pour tenter de faire annuler une condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants contre un ex-compagnon.

Le président a fixé "4 grands axes" pour les 600 jours à venir, annonce le porte-parole du gouvernement

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué, lors de cette première conférence de presse, qu'Emmanuel Macron avait fixé "quatre grands axes" pour les 600 prochains jours, "d'abord celui de la reconstruction de notre pays".

Gabriel Attal a évoqué "la reconstruction économique, en se battant pour que les emplois tiennent et pour que notre pays tienne. Nous avons commencé à le faire, et viendra très vite le temps de la relance". Il a ensuite abordé la question de "la reconstruction sociale", la reconstruction "environnementale", "territoriale" ainsi que "la reconstruction culturelle".

"Nous allons accélérer le cap environnemental de notre pays ce qui correspond à une aspiration de la jeunesse", a-t-il annoncé face à la presse.

"Ce gouvernement ne porte pas moins haut l'égalité femmes/hommes que le précédent", défend Gabriel Attal

Gabriel Attal, interrogé sur la composition du nouveau gouvernement Castex, a estimé que cette nouvelle équipe "incarnait ce nouveau chemin écologique, social, économique".

"Je ne crois pas que l'on puisse dire que ce gouvernement porte moins haut l'égalité femmes/hommes que le précédent", a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Interrogé sur les investigations qui pèsent sur le nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, Gabriel Attal a déclaré: "on ne peut pas considérer que des personnes ne pourraient pas, par les fonctions qu'elles occupent, bénéficier de la présomption d'innocence"

Un premier séminaire gouvernemental prévu samedi

Le Premier ministre Jean Castex réunira un séminaire gouvernemental ce samedi matin, a annoncé ce mardi le nouveau porte-parole du gouvernement.

Attal présente "un gouvernement de rassemblement et de combat"

A l'issue du premier conseil des ministres, le nouveau porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a qualifié cette nouvelle équipe de "gouvernement de dépassement et de combat".

"C'est un gouvernement de combat puisqu'il faut se battre pour l'emploi face à une crise sanitaire et économique historique", a-t-il défendu. "C'est un gouvernement paritaire, organisé en pôles ministériels, (...) Tous les parcours de vie sont représentés", a déclaré Gabriel Attal.

Le nouveau porte-parole du gouvernement a aussi fait savoir que le président de la République avait voulu rendre "un hommage appuyé à Edouard Philippe et à l'ensemble de son équipe".

Gabriel Attal ce mardi.
Gabriel Attal ce mardi. © BFMTV

Fin du premier conseil des ministres du gouvernement Castex à L'Elysée

Le premier conseil des ministres du gouvernement de Jean Castex touche à sa fin; après 1h45 de discussions. Depuis 16h45, le nouveau gouvernement sort petit à petit du palais de l'Elysée.

Dans un premier temps, les ministres Bruno Le Maire, Agnès Pannier Runacher, Jean-Yves Le Drian, Brigitte Bourguignon, Alain Griset, Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu sont sortis de l'Elysée. Ils ont été suivis de Brigitte Klinkert, Olivier Véran, Barbara Pompili. Aucun d'entre eux n'a répondu aux questions des journalistes présents dans la cour du palais.

Le premier conseil des ministre du gouvernement Castex à l'Elysée.
Le premier conseil des ministre du gouvernement Castex à l'Elysée. © IAN LANGSDON

Darmanin recevra les syndicats de la police "au plus tard jeudi"

Les syndicats de la police seront reçus par le nouveau ministre de l'Intérieur "dans les prochains jours, au plus tard jeudi", a appris l'AFP mardi auprès de l'entourage de Gérald Darmanin.

Le format de cette rencontre avec les syndicats - les uns après les autres ou tous ensemble - n'a pas été encore arrêté. Le ministre doit aussi rencontrer les organisations représentatives de la gendarmerie, des pompiers et de l'administration préfectorale.

L'égalité entre les femmes et les hommes, "l'un des plus beaux combats de notre époque", dit Moreno

La nouvelle ministre déléguée à l'Égalité femmes-hommes a déclaré à l'adresse de sa prédécesseure Marlène Schiappa, nommée ministre déléguée à la Citoyenneté, qu'elle s'emploierait "à préserver le bilan qui est le (sien) tout en le prolongeant et en imprimant (sa) marque".

"Je considère que l'égalité entre les femmes et les hommes constitue certainement l'un des plus beaux combats de notre époque et de la vie politique", a ajouté Élisabeth Moreno, soulignant qu'il ne s'agit "bien évidemment pas de bataille des sexes".

"Je suis persuadée que vous porterez haut ces grands enjeux": Marlène Schiappa transmet le flambeau à Élisabeth Moreno

Depuis l'hôtel parisien du Petit Monaco, la secrétaire d'État sortante chargée de l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a passé le pouvoir à Élisabeth Moreno, nommée lundi ministre déléguée à l'Égalité femmes-hommes.

Soulignant que "l'égalité entre les femmes et les hommes" est "la grande cause du quinquennat", Marlène Schiappa s'est dite persuadée que sa successeure saurait porter "haut ces grands enjeux".

La communicante Mayada Boulos nommée conseillère de Castex

Directrice générale adjointe de l'agence Havas, Mayada Boulos va être nommée conseillère presse et communication du nouveau Premier ministre Jean Castex, indique l'AFP, confirmant une information du Point.

Passation entre Marlène Schiappa et Élisabeth Moreno à 14 heures

Marlène Schiappa, nouvelle ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, recevra Élisabeth Moreno, nouvelle ministre déléguée chargée de l'Égalité femmes/hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, à 14 heures pour la passation de pouvoir.

Darmanin assure les forces de l'ordre "du soutien indéfectible du gouvernement"

Pour sa première visite en qualité de ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s'est rendu au commissariat des Mureaux (Yvelines). Après avoir déposé une gerbe de fleurs devant un monument en mémoire du couple de policiers, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, tués à Magnanville en 2016 par un terroriste, Gérald Darmanin a assuré les forces de l'ordre de son soutien.

"Je voudrais vous assurer du soutien indéfectible du gouvernement et de mon soutien, et dire à M. le directeur général de la Police nationale, que l'ensemble des femmes et des hommes qui sont sous son autorité pourront toujours compter sur moi", a-t-il déclaré.

"J'ai souhaité (...) me rendre ici parce que comme tous les Français, j'ai été particulièrement choqué de la mort de vos collègues", avait-il expliqué auparavant.

Darmanin en visite dans les Yvelines

C'est une tradition pour les ministres de l'Intérieur: tout juste nommé place Beauvau, Gérald Darmanin a fait un premier déplacement. Il est actuellement dans un commissariat des Yvelines.

Sibeth Ndiaye quitte le gouvernement, Gabriel Attal devient porte-parole

Une autre passation de pouvoirs s'est déroulée même moment que la passation des pouvoirs entre Nicole Belloubet et Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice.

Sibeth Ndiaye quitte son poste de porte-parole du gouvernement par choix familial et personnel malgré des propositions de poste en tant que ministre déléguée. C'est Gabriel Attal, ancien secrétaire d'Etat auprrès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, qui lui succède.

Passation de pouvoirs entre Muriel Pénicaud et Elisabeth Borne

La passation de pouvoirs au ministère du Travail s'est déroulée entre Muriel Pénicaud et Elisabeth Borne, ancienne ministre des Transports et de la Transition écologique. Muriel Pénicaud, qui était la ministre du Travail depuis le début du quinquennat Macron, quitte le gouvernement.

E. Dupond-Moretti: "mon ministère sera celui de l'antiracisme et des droits de l'Homme"

Eric Dupond-Moretti, qui est revenu sur les origines italiennes de sa mère, a déclaré vouloir être "un garde des Sceaux de sang-mêlé" et souhaite de son ministère "celui de l'antiracisme et des droits des l'Homme".

Premier déplacement d'Eric Dupond-Moretti pour l'administration pénitentiaire

Le nouveau ministre de la Justice a annoncé que son premier déplacement sera pour le personnel de l'administration pénitentiaire.

"Je pense aux prisonniers, à leurs conditions de vie inhumaines et dégradantes. Je pense bien sûr au personnel de l'administration que j'assure de mon indéfectible soutien et à qui je réserverai dès cet après-midi ma première visite de ministre"

Eric Dupond-Moretti souhaite adresser un message bienveillant "à toute la famille judiciaire, magistrats, greffiers, membres des professions réglementées dont je recevrai tous les représentants. Je serai le garde des Sceaux du dialogue et j'accepterai la contradiction dont j'ai toujours été le fervent défenseur".

Jean Castex invité chez Jean-Jacques Bourdin mercredi matin sur RMC/BFMTV

Le nouveau Premier ministre, qui tiendra à 15h son premier conseil des ministres à l'Elysée en présence d'Emmanuel Macron, sera l'invité exceptionnel de Jean-Jaques Bourdin mercredi 8 juillet à 8h30 sur RMC/BFMTV.

E. Dupond-Moretti: "je ne fais de guerre à personne"

Le nouveau ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti troque la robe d'avocat pour devenir "le garde des Sceaux qui portera la réforme du parquet tant attendue".

"Ce n'est pas le ministère de la guerre mais celui des libertés [...] Je ne fais de guerre à personne", a assuré le ministre.

"Je n'ai pas de la justice une connaissane technocratique, je la connais humainement, intimement, charnellement", a confié le garde des Sceaux qui dit s'être engagé "auprès d'un homme courageux".

Eric Dupond-Moretti souhaite faire de son ministère "celui de l'antiracisme et des droits de l'Homme".

La passation de pouvoirs entre Dupond-Moretti et Nicole Belloubet

"M. Dupond-Moretti, vous êtes une figure, vous allez désormais incarner la justice", déclare Nicole Belloubet à l'occasion de la passation de pouvoirs en cours avec Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice.

Une action féministe devant le ministère de l'Intérieur

Plusieurs militantes féministes ont protesté ce mardi matin contre la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur où il était attendu pour sa passation de pouvoirs avec Christophe Castaner.

La Cour d'appel de Paris a ordonné début juin la reprise des investigations sur les accusations de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance portées contre Gérald Darmanin

Passation de pouvoirs entre Nicole Belloubet et Eric Dupond-Moretti

L'avocat pénaliste Eric Dupond-Moretti est arrivé à l'hôtel de Bourvallais, lieu où se trouve le cabinet ministériel de la Justice, pour s'entretenir avec Nicole Belloubet à l'occasion de la passation de pouvoirs.

Un premier déplacement déjà prévu pour Darmanin

Tout juste nommé ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin va effectuer un premier déplacement pour être aux contacts des forces de l'ordre et ce, avant le premier conseil des ministres du gouvernement Castex qui doit se tenir à 15h à l'Elysée.

Le nouveau ministre va se rendre au commissariat des Mureaux (Yvelines) où travaillait l'un des policiers assassinés en juin 2016 à Magnanville.

Gérald Darmanin: "je veux dire aux forces de l'ordre que je connais leurs difficultés"

"Vous avez tenu bon. Le hasard ne vous a pas épargné. Vous avez connu une crise sanitaire [...] des attentats terrible", a déclaré Gérald Darmanin en évoquant son prédécesseur, "Je sais que la critique est facile, que l'art est difficile".

Le nouveau ministre de l'Intérieur a assuré les forces de l'ordre "de son soutien total et de la profonde reconnaissance du gouvernement", assurant connaître les difficultés qu'ils rencontrent lors de l'exercice de leurs fonctions.

"Je défenderai tout ce qui doit être défendu, soutiendrai tout ce qui doit être soutenu", a enfin affirmé Gérald Darmanin.

Passation de pouvoirs entre Christophe Castaner et Gérald Darmanin

La passation de pouvoirs entre Christophe Castaner et Gérald Darmanin a lieu au ministère de l'Intérieur.

"Je quitte ce ministère fier", déclare Christophe Castaner qui explique avoir "défendu à chaque instant (les forces de l'ordre, ndlr), j'ai parlé en toute franchise aussi de déontologie".

"Les signaux qui sont adressés sont très contradictoires", estime Jean-Luc Mélenchon

Le leader de la France insoumise s'exprime depuis l'Assemblée nationale sur le nouveau gouvernement de Jean Castex. S'il se félicite des départs de Christophe Castaner, Nicole Belloubet et Muriel Pénicaud, Jean-Luc Mélenchon s'interroge sur la composition de cette nouvelle équipe à la tête de l'exécutif: "les signaux qui sont adressés sont très contradictoires [...] Tout le monde se demande à qui ce changement de gouvernement est censé parler".

Passation de pouvoirs entre Elisabeth Borne et Barbara Pompili

La passation de pouvoirs entre Elisabeth Borne et Barbara Pompili a eu lieu au ministère de la Transition écologique et solidaire.

"L'écologie est notre bien commun, c'est aussi ma vie", a déclaré la nouvelle ministre propulsée numéro 2 du gouvernement et qui se refuse à "établir tout de suite un programme d'action, qui serait incomplet".

Passation de pouvoirs entre Christophe Castaner et Gérald Darmanin

L'ancien ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et arrivé place Beauvau où il a été accueilli par Christophe Castaner.

Arrivée de Barbara Pompili au ministère de l'Écologie

La nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire est arrivée à l'hôtel Roquelaure où elle a été accueillie par Elisabeth Borne.

Christian Jacob conseille à Macron de "se méfier" de Darmanin

Le patron des Républicains Christian Jacob a conseillé mardi à Emmanuel Macron de "se méfier" de Gérald Darmanin, transfuge de la droite promu la veille ministre de l'Intérieur, car il a "les gènes de la trahison".

Passation de pouvoirs entre Julien Denormandie et Didier Guillaume

Le ministre chargé de la Ville et du logement Julien Denormandie succède à Didier Guillaume au ministère de l'Agriculture dans le gouvernement Castex.

"C'était formidable": Castaner dit au revoir à Beauvau sur Instagram

L'ancien ministre de l'Intérieur, à la tête de Beauvau depuis octobre 2018, n'a pas été reconduit dans le nouveau gouvernement Castex. Il laisse sa place à Gérald Darmanin et quitte l'exécutif. Le macroniste s'est fendu d'une photo sur son compte Instagram avec des boutons de manchettes portant la mention "C'était formidable". Un bref message "Rien d'autre aujourd'hui,Que de regarder l'été. Au coeur, la Provence" vient accompagner le cliché.

Agnès Pannier-Runacher devient ministre déléguée à l'Industrie

La Secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher occupe désormais le rôle de Ministre déléguée à l'Industrie, un poste rattaché au ministère de l'Economie, des Finances et de la relance dont Bruno Le Maire a désormais la responsabilité.

Passation de pouvoirs entre Gérald Darmanin et Olivier Dussopt

La passation de pouvoirs entre Gérald Darmanin et Olivier Dussopt a lieu en ce moment à Bercy. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a été nommé ministre de l'Intérieur pour succéder à Christophe Castaner.

Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, a été nommé ministre délégué chargé des Comptes publics auprès de Bruno Le Maire.

Pompili à l'Écologie: De Rugy salue une "écologiste convaincue" mais "pragmatique"

Elle doit être le visage vert du nouveau gouvernement: l'ex-EELV Barbara Pompili, désormais encartée chez LaREM, a été nommée ce lundi ministre de la Transition écologique. Elle présidait depuis 2017 la commission du Développement durable de l'Assemblée, capitalisant sur son expérience de secrétaire d'Etat à la Biodiversité entre février 2016 et mai 2017.

"C'est une écologiste convaincue, de toujours", a salué sur BFMTV le député LaREM et ancien ministre François de Rugy. "Elle a une compétence très grande dans ce domaine de l'environnement, de l'énergie..."

"Barbara Pompili peut incarner dans ce nouveau gouvernement la réponse aux aspirations écologiques des Français, une réponse pragmatique", a-t-il estimé. "Ce n'est pas une écologie de la protestation, de l'opposition, de la contestation comme on l'entend trop souvent. C'est une écologie de l'action."

L'associé de Dupond-Moretti salue sa nomination

C'est le comparse d'Éric Dupond-Moretti: l'avocat Antoine Vey, associé au sein du même cabinet, salue sa nomination au ministère de la Justice.

"Éric Dupond-Moretti a décidé de relever un nouveau défi : œuvrer à la réforme de la Justice. Il s’y impliquera, comme toujours, avec passion et détermination", a-t-il tweeté ce lundi soir. "Pour le cabinet et pour moi se profile un autre défi : continuer à défendre, avec force, courage et optimisme!"

"Cap à tribord": la presse évoque un "coup de barre à droite" avec le nouveau gouvernement

"Coup de barre à droite" pour le nouveau gouvernement, écrit Ouest-France. C'est, en substance, l'analyse que l'on peut lire ce mardi matin dans la presse. "Cap à tribord!", lance ainsi Vincent Trémolet de Villers dans Le Figaro, rappelant les liens du nouveau Premier ministre Jean Castex et du nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, avec l'ancien président Nicolas Sarkozy. Ainsi que les autres ministres de droite du gouvernement Castex.

"Macron II, suite lointaine de Sarkozy I. Ou comme l'on dit dans les Antilles: même poil, même bête", estime Christophe Deroubaix, dans L'Humanité.

"Darmanin, ombre de Sarko", titre Henry Lauret dans Le Télégramme. "Un centre de gravité au ... centre droit, sans ralliement spectaculaire venu de la gauche ni débauchage symbolique venu de la droite", fait valoir Nicolas Beytout dans L'Opinion.

Un "casting peu renouvelé"?

Mais pour Paul Quinio, dans Libération, ce "casting peu renouvelé (...) démontre une nouvelle fois la pauvreté du vivier à la disposition du chef de l'Etat". "La coquille vide que reste LREM le handicape lourdement. Difficile d'exceller en matière de ressources humaines quand on manque... de ressources", souligne-t-il.

Même constat pour Jean-Michel Bretonnier dans La Voix du Nord: "Le cercle de la famille macroniste ne s'est pas élargi". Il considère qu'il n'y a "pas de ralliements spectaculaires venus de la droite ou de la gauche. A deux ans de l'élection présidentielle, chaque camp fait bloc".

Affaires des "écoutes": Dupond-Moretti retire sa plainte

Une première main tendue d'Éric Dupond-Moretti envers les magistrats? Fraîchement nommé garde des Sceaux, L'entourage du président de la République a annoncé à BFMTV que l’avocat avait retiré sa plainte déposée fin juin contre X pour "violation de l'intimité de la vie privée et du secret des correspondances" et "abus d'autorité".

Ce recours judiciaire avait été enclenché à la suite de la révélation de l’enquête polémique du parquet national financier (PNF), ouverte en marge de l'affaire des "écoutes" qui impliquait Nicolas Sarkozy. Plusieurs magistrats et avocats ont ainsi découvert que leurs factures téléphoniques détaillées ("fadettes") avaient été épluchées à leur insu pour tenter d'identifier une "taupe" dans ce dossier.

Le bâtonnier de Paris appelle les magistrats à "arrêter les postures"

La nomination d'Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice est-elle "une déclaration de guerre" aux magistrats, comme l'a dénoncé un syndicat ce lundi soir? Pour Olivier Cousi, le bâtonnier de Paris, c'est au contraire "une bonne surprise".

"C'est une décision courageuse, ça permet de replacer la justice au centre du débat", a-t-il commenté sur BFMTV. "Éric Dupond-Moretti est un avocat incontestable, il a une personnalité que l'on connaît, forte, ce qui est une qualité pour un avocat."

"Il connaît toutes les juridictions de France, il est passé dans toutes les cours d'assises de France, au moins on a quelqu'un qui sait comment ça se passe dans la réalité", a-t-il poursuivi.

Le bâtonnier de Paris a appelé à "arrêter (les) postures". "La justice c'est une œuvre qui se fait à plusieurs", a-t-il plaidé. "Il y a des auxiliaires de justice, des avocats, des magistrats... Travaillons ensemble, arrêtons ces postures syndicales!"

"Dans l'état dans laquelle est la justice, il faut surtout qu'on arrive à la sortir de là où elle est", a-t-il conclu. "Ça va dépendre des moyens. Est-ce qu'il aura les mains libre? Est-ce qu'il aura la capacité de le faire? Ça c'est un vrai sujet."

De multiples passations ce matin

Le nouveau gouvernement est renouvelé à hauteur d'un tiers par rapport à celui d'Édouard Philippe. Et qui dit nouvelles nominations dit passations de pouvoir. Si Roselyne Bachelot a effectué son passage de relais avec Franck Riester à la Culture dès lundi soir, de multiples transitions sont programmées ce mardi matin.

• À 8h45, Gérald Darmanin recevra Olivier Dussopt, nouveau ministre délégué chargé des Comptes publics

• À 9h45, Olivier Dussopt recevra Amélie de Montchalin, nouvelle ministre de la Transformation et de la Fonction publique

• À 10h00, Élisabeth Borne recevra Barbara Pompili, nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire

• À 10h00 également, Didier Guillaume recevra Julien Denormandie, nouveau ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

• À 10h30, Christophe Castaner recevra Gérald Darmanin et Marlène Schiappa, respectivement nouveau ministre de l'Intérieur et nouvelle ministre déléguée chargée de la Citoyenneté

• À 11h00, Annick Girardin recevra Sébastien Lecornu, nouveau ministre des Outre-Mer

• À 11h30, Nicole Belloubet recevra Éric Dupond-Moretti, nouveau garde des Sceaux

• À 11h30 également, Sibeth Ndiaye recevra Gabriel Attal, nouveau porte-parole du gouvernement

• À 12h00, Muriel Pénicaud recevra Élisabeth Borne, nouvelle ministre du Travail

• À 14h00, Marlène Schiappa recevra Élisabeth Moreno, nouvelle ministre déléguée chargée de l'Égalité femmes/hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances

Rentrée des classes pour le nouveau gouvernement

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à la réorganisation de l'exécutif. C'est le grand rendez-vous de la journée: au lendemain des nominations surprise d'Éric Dupond-Moretti à la Justice et de Roselyne Bachelot à la Culture, Emmanuel Macron réunit le gouvernement de Jean Castex pour son premier Conseil des ministres.

La nouvelle équipe, constituée constituée à ce stade de seize ministres, quatorze ministres délégués et d'un secrétaire d'État, doit se retrouver à partir de 15 heures. D'autres nominations, au niveau des secrétaires d'État, sont encore attendues dans les prochains jours.

Jean Castex (g), (H de g à d) Gérald Darmanin, Florence Parly, Bruno Le Maire, Elisabeth Borne, Eric Dupond-Moretti, Jean-Yves Le Drian, Jean-Michel Blanquer, Olivier Veran - (B de g à d) Barbara Pompili, Roseline Bachelot, Julien Denormandie, Sébastien Lecornu, Jacqueline Gourault, Frédérique Vidal, Amélie de Montchalin, Annick Girardin.
Jean Castex (g), (H de g à d) Gérald Darmanin, Florence Parly, Bruno Le Maire, Elisabeth Borne, Eric Dupond-Moretti, Jean-Yves Le Drian, Jean-Michel Blanquer, Olivier Veran - (B de g à d) Barbara Pompili, Roseline Bachelot, Julien Denormandie, Sébastien Lecornu, Jacqueline Gourault, Frédérique Vidal, Amélie de Montchalin, Annick Girardin. © Ludovic MARIN, Thomas SAMSON, Joël SAGET, Franck FIFE, Bertrand GUAY © 2019 AFP
BFMTV avec AFP