BFMTV

Délinquance: Valls se félicite de "très bons résultats" à Marseille

Manuel Valls devant les représentants des forces de l'ordre à Marseille lundi.

Manuel Valls devant les représentants des forces de l'ordre à Marseille lundi. - BFMTV

Les résultats obtenus en matière de sécurité, ces deux dernières années à Marseille, sont "encourageants", "mais gardons-nous de tout triomphalisme", a jugé lundi le Premier ministre Manuel Valls, devant les représentants des forces de l'ordre réunis à la préfecture de la ville.

"Beaucoup trop de nos concitoyens souffrent de l'insécurité et de la délinquance", a déclaré Manuel Valls lundi lors d'un déplacement à Marseille. Mais "la violence, la délinquance, les trafics ne sont pas une fatalité", a-t-il déclaré, avant d'égrener des "résultats encourageants".

"La délinquance a diminué de façon significative à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône", s'est félicité Manuel Valls. "Les règlements de compte ont diminué de façon significative", a-t-il ajouté, mais "ça reste toujours trop élevé".

"Gardons-nous de tout triomphalisme", a-t-il insisté. "Les événements de ce (lundi) matin à La Castellane en sont évidemment une démonstration", a précisé le chef du gouvernement, qui réagissait pour la première fois à la fusillade survenue dans la matinée dans la cité des quartiers Nord, connue comme étant un haut lieu du trafic de stupéfiants.

Estimant qu'il avait à faire à un "combat de longue haleine", le Premier ministre a rappelé que les effectifs des services de sécurité avaient été renforcés depuis 2012 avec 296 personnels supplémentaires" dans les Bouches-du-Rhône. 

Il a également déclaré qu'un nouveau dispositif allait "s'attaquer au patrimoine des délinquants".

Valls loue "l'efficacité" de la gauche au pouvoir contre l'insécurité

"C'est sans doute la première fois dans l'histoire moderne de notre pays que la gauche au pouvoir est en mesure de faire la démonstration de son efficacité en matière de lutte contre l'insécurité, le terrorisme, la délinquance", a toutefois également déclaré, en toute "modestie", Manuel Valls.

Première visite en tant que Premier ministre

Venu à de nombreuses reprises dans la deuxième ville de France lorsqu'il était ministre de l'Intérieur, le chef du gouvernement y effectuait son premier retour depuis son arrivée à Matignon.

Dans une interview à La Provence publiée en amont de sa visite, Manuel Valls s'est réjoui d'un "recul significatif de la délinquance", en citant une baisse des vols à main armée de 30% en deux ans, une diminution de 20% des violences physiques contre les personnes, et des saisies records d'armes et de stupéfiants.

Quant à la politique "de reconquête des territoires", qui voit la police mener des opérations tournantes de plusieurs semaines destinées à assurer une présence renforcée dans une quarantaine de cités, "elle n'est pas terminée", mais elle "a déjà donné des résultats spectaculaires", affirme-t-il.

"Tout faire" pour "casser les ghettos" 

Le Premier ministre a entamé son déplacement dans la région en se prêtant pendant 45 minutes à des questions-réponses avec des élèves d'établissements d'éducation prioritaire et enseignants de l'agglomération marseillaise. Interrogé par un élève sur "les gens dans un certain nombre de quartiers qui se sentent indésirables", Manuel Valls a promis de "tout faire" pour "casser les ghettos" en France, sans quoi "on sent bien que tout va exploser".

K. L. avec AFP