BFMTV

Défense: le Livre blanc remis lundi à François Hollande

Des soldats français de retour du Mali, au début du mois d'avril.

Des soldats français de retour du Mali, au début du mois d'avril. - -

Le Livre blanc qui fixe les nouvelles priorités de la France en matière de sécurité doit être remis lundi à François Hollande, pour conjuguer les ambitions stratégiques du pays avec ses capacités budgétaires en période de crise.

Après les succès militaires enregistrés ces dernières semaines au Mali et les discours sur le savoir-faire des armées, l'ambiance s'annonce plus pesante au ministère de la Défense. Le chef de l'Etat doit en effet répondre à l'inquiétude de ceux, civils et militaires, et des industriels du secteur, qui redoutent de nouvelles réductions d'effectifs dans la défense, des suppressions de régiments, fermetures de bases et coupes brutales dans les programmes d'équipement.

Le document sera mis en ligne lundi par la présidence, mais le chef de l'Etat ne devrait pas s'exprimer publiquement sur le sujet. Dans l'après-midi, c'est le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui présentera les grandes orientations aux armées. La loi de programmation militaire, qui sera discutée à l'automne au Parlement, le traduira en termes budgétaires.

Neuf mois ont été nécessaires pour établir le document définitif - sensiblement autant pour le précédent, en 2008 -, tant l'exercice est complexe. En 2008, l'annonce par Nicolas Sarkozy d'une cure d'amaigrissement radicale des armées (-54.000 postes) avait compliqué durablement ses relations avec les militaires. Et c'est notamment sur ce sujet que l'action de François Hollande sera jugée. Aucune des grandes orientations de défense - maintien de la dissuasion nucléaire, retour complet de la France dans l'Otan... - n'étant remise en cause.

Objectif: identifier les menaces contre la France

Lancé en juillet par le chef de l'Etat, peu après le début du quinquennat, le Livre blanc 2013 doit réviser la stratégie de défense de la France, les missions et les capacités des forces armées, à la lumière des bouleversements survenus dans le monde. Au premier rang desquels les révolutions arabes et les inflexions de la politique étrangère des Etats-Unis, qui se détournent de l'Europe au profit de l'Asie-Pacifique. Mais l'exercice doit également tenir compte de la crise économique et de contraintes budgétaires très fortes.

Le Livre blanc doit identifier les menaces auxquelles la France est confrontée, notamment au Sahel, mais plus généralement dans le domaine du terrorisme de masse ou de la guerre informatique, et rappeler l'importance de l'Afrique pour la sécurité commune. Les enjeux maritimes ne manqueront pas non plus d'être affirmés. Enfin, il devra tirer les leçons de la guerre au Mali: efficacité des forces spéciales, importance des bases françaises et des forces prépositionnées etc.

Ces derniers mois, la Défense et le ministère des Finances se sont livrés à un bras de fer sur le volet budgétaire, qui a mis les milieux militaires et industriels en ébullition, certains accusant Bercy de vouloir casser l'outil de défense pour réduire les dépenses publiques.

A LIRE AUSSI:

>> Le Drian: "il faudra faire des choix" dans le budget de la Défense

>> Hervé Morin: "réduire les crédits militaires serait criminel"

A. G. avec AFP