BFMTV

Déconfinement: les Français pourront se déplacer au-delà de 100km au sein d'un même département

Calculée à vol d'oiseau, cette distance de déplacement autorisée durant la période de déconfinement sera plus flexible lorsqu'il s'agira de se rendre d'un bout à l'autre d'un même département.

Les Français n'en auront pas fini, le 11 mai, avec les attestations de déplacement. Elles seront simplement d'ordre différent. En témoigne l'exemple du rayon de 100 kilomètres, calculé "à vol d'oiseau", dans lequel chacun pourra circuler sur le territoire pendant la période de déconfinement.

"Nous voulons éviter des propagations trop rapides, des brassages trop massifs de population", a réitéré Édouard Philippe durant le grand point presse de ce jeudi à Matignon, dédié au déroulement des trois prochaines semaines. 

Nouvelle attestation

Auparavant, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a précisé que cette "limite ne s'applique que si l'on quitte son département de résidence". 

"Parcourir plus de 100 kilomètres au sein de son département de résidence reste possible sans restriction", a-t-il répété. À titre d'exemple, les deux points les plus éloignés du département de la Marne (toujours en rouge) sont séparés par plus de 120 kilomètres de distance.

Le locataire de la place Beauvau a par ailleurs ajouté qu'il serait possible d'aller au-delà de ce rayon de 100 kilomètres avec une attestation spécifique, bientôt disponible en formats papier et numérique.

Les motifs impérieux de déplacement, tel le décès d'un proche, pourront évidemment être invoqués. Idem pour l'assistance à un enfant ou un parent vulnérable. "Un déplacement professionnel indispensable", a par ailleurs cité en exemple Édouard Philippe quelques minutes après. 

"La simple visite, pour se faire plaisir, le déplacement dans une résidence secondaire... Tout cela ne me semble, en revanche, ne pas relever du motif impérieux", a-t-il ajouté.
Jules Pecnard