BFMTV

Au Salon de l'agriculture, Ayrault côté coulisses

Jean-Marc Ayrault prend la pause aux côtés d'une vache qui "bave".

Jean-Marc Ayrault prend la pause aux côtés d'une vache qui "bave". - -

VIDEO - Jean-Marc Ayrault a visité lundi matin le Salon de l'agriculture. L'occasion pour le Premier ministre de prendre le pouls de la profession, mais aussi de multiplier les dégustations.

Après l'inauguration par François Hollande samedi, c'était au tour de Jean-Marc Ayrault de visiter le Salon de l'agriculture lundi matin. Accueilli à son arrivée par de nombreuses caméras, le Premier ministre a voulu mettre de côté l'éternelle polémique sur la présence des écologistes au gouvernement. "On a besoin de tout le monde", a assuré le chef du gouvernement dès son arrivée.

> Ayrault et les vaches

L'accueil sur les différents stands a été plutôt bon. Et tradition oblige, Jean-Marc Ayrault s'est laissé aller à de nombreuses dégustations et caresses d'animaux. Y compris, une vache qui "bave" comme il l'a si bien souligné en posant à ses côtés. BFMTV.com vous a résumé la visite en deux minutes.

> Guillaume Garrot, cet inconnu

Sur les différents stands qu'il a arpentés, Jean-Marc Ayrault a été consulté et interpellé sur de nombreux sujets comme le prix du lait, la défense des abeilles, la qualité de la filière viande, la menace du loup…

Autant de questions sur lesquelles il pouvait renvoyer vers les ministres qui l'accompagnaient: Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture et le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot. Ce dernier fait partie des membres encore méconnus du gouvernement. La preuve en est que même au Salon de l'Agriculture, une femme à qui il venait de serrer la main lui a demandé qui il était…

> Une convention contre le travail dissimulé

Le Premier ministre a profité de l'occaison pour signer avec différentes organisations syndicales et professionnelles de l'agroalimentaire français une convention contre le travail dissimulé. "La bataille (à mener), c'est aussi celle des normes sociales, c'est aussi celle du refus du dumping social en Europe (...) Il faut que les règles du jeu en Europe soient des règles du jeu claires sur le plan économique, sur le plan réglementaire mais aussi sur le plan social", a rappelé Jean-Marc Ayrault.

Le locataire de Matignon a conclu sa visite de quatre heures porte de Versailles en assurant qu'il était possible de concilier performance économique et souci écologique dans les champs: "Il n'y a pas à opposer d'un côté la qualité environnementale, de l'autre coté la performance économique. Au contraire, cherchons (les) ensemble. Et nous sommes en train de (les) trouver". Un signe que la présence des écologistes au gouvernement est importante?

Karine Lambin