BFMTV

Querelle avec EELV: "On a besoin de tout le monde", tempère Ayrault

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault au salon de l'Agriculture 2014, lundi 24 février

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault au salon de l'Agriculture 2014, lundi 24 février - -

Après avoir attaqué frontalement la position d'EELV sur Notre-Dame-des-Landes, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a lui même calmé le jeu lundi matin, assurant que les ministres Duflot et Canfin avaient leur place dans son gouvernement.

Jean-Marc Ayrault a soufflé le chaud et le froid. En appelant EELV à "sortir de l'ambiguïté" dimanche au lendemain des violences en marge de la manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le Premier ministre avait lui-même alimenté la querelle avec ses partenaires du gouvernement avant de calmer tout le monde lundi.

"On a besoin de tout le monde", a-t-il assuré à son arrivée porte de Versailles pour le salon de l'Agriculture. Cécile Duflot et Pascal Canfin ont compris le message et ne comptent pas laisser leur place au gouvernement.

"Ma contestation de ce projet [Notre-Dame-des-Landes] est ancienne, notre participation à la majorité n'y change rien", avait affirmé la ministre du Logement au Monde avant la mise en garde de Matignon. "Ce désaccord a été acté lors de la signature du contrat de coalition qui nous lie avec le PS", a rappelé son compère Pascal Canfin. "Il y a un désaccord qui est connu", a confirmé le Premier secrétaire du PS Harlem Désir sur BFMTV.

Un manque d'autorité

Tancé par l'opposition - notamment Brice Hortefeux qui a estimé sur BFMTV qu'il fallait "libérer Duflot de sa fonction" - Jean-Marc Ayrault a choisi de se mettre au-dessus de la mêlée. Le "soutien de coeur" de sa ministre n'est finalement pas si grave face à la situation du pays. Et les appels de Jean-François Copé à voir les Verts quitter le navire doivent rester sans réponse afin d'éviter un nouveau couac.

Et la bonne parole de Matignon a été largement relayée. "Le Premier ministre a été très clair, l'incident est clos et l'ambiguïté a été levée par EELV" a affirmé le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll qui accompagnait Jean-Marc Ayrault. Et ce proche de François Hollande de rajouter immédiatement: "Maintenant nous sommes au travail".

Même son de cloche chez la porte-parole du gouvernement. Avec les Verts "nous savions les sujets sur lesquels nous n'étions pas d'accord", a dit Najat Vallaud-Belkacem sur iTélé. Je crois que nous avons des choses à faire ensemble". Après la gifle, la caresse.

Samuel Auffray