BFMTV

Pour le 1er mai, Marine Le Pen invite ses alliés européens à Nice

La présidente du FN rendra bien hommage à Jeanne d'Arc, mais cette fois à Cannes. Elle partira ensuite pour Nice, où elle convie ses alliés européens à la première édition de la "fête des nations".

C'est une révolution pour le FN: pour la première fois, le parti va fêter le 1er mai loin de la statue de Jeanne d'Arc. C'est à Cannes que Marine Le Pen va rendre hommage à la Pucelle d'Orléans, avant de lancer la première édition de la "Fête des nations" à Nice avec le Mouvement pour l'Europe des nations et des libertés (MENL), dont le FN est membre.

Un événement important pour la présidente du FN, qui ressemble fort à un lancement de campagne électorale pour les élections européennes de 2019. Pour l'occasion, une salle de 1500 personnes a été louée.

Les européennes en ligne de mire

Pour ce 1er mai particulier, la patronne du FN a choisi de convier ses alliés européens, les représentants des partis populistes – le FPÖ autrichien représenté par son secrétaire général Harald Vilimsky, les dirigeants du KNP polonais ou encore le PVV hollandais de Geerts Wilders ont accepté l'invitation. Un temps pressenti, Matteo Salvini, chef de la Ligue en Italie, ne se rendra finalement pas au rendez-vous.

Le but pour le FN est de consolider les alliances pour peser davantage au niveau européen – une première, car de l'aveu d'un cadre cité par Le Parisien, "le FN n'a jamais su gérer la question des alliés". Mais le parti n'a pas oublié qu'aux européennes de 2014, il était arrivé en tête du scrutin avec 25,41% des voix. Si les rêves d'Elysée de Marine Le Pen devront attendre encore au moins 4 ans, les européennes, elles, concentrent donc les prochains espoirs.

Cette Fête des nations intervient après une fin d'année difficile pour Marine Le Pen, entre la baisse du nombre de ses adhérents et les départs d'élus vers Les Patriotes. Désormais portée par les sujets d'actualité, elle se concentre sur les sondages: celui de l'Ifop réalisé pour Paris Match le 18 avril la crédite de 23% des voix si la présidentielle avait lieu le dimanche. De quoi satisfaire le parti, et regonfler sa présidente.

Estrosi en colère

Ce sera donc la quatrième fois que Marine Le Pen fêtera le 1er mai sans son père. Jean-Marie Le Pen, lui, déposera comme tous les ans une gerbe de fleurs au pied de la statue parisienne de Jeanne d'Arc. A Nice, certains auraient préféré que sa fille reste à Paris: le maire LR Christian Estrosi a ainsi répété plusieurs fois que la dirigeante frontiste n'était pas la bienvenue. Il se joindra à la manifestation organisée en réaction à l'organisation de la Fête des nations.

Alexandre Latruffe, secrétaire départemental CGT, y sera aussi. "On a tous les secteurs représentés, beaucoup de gens qui refusent de faire de Nice la capitale européenne de l'extrême droite". "Cela reste la journée des travailleurs et des travailleuses", rappelle-t-il. Environ 5000 personnes sont attendues dans la rue.

Ariane Kujawski