BFMTV

Européennes: Le FN s'impose avec 25,41% des voix

La répartitrion des votes en France lors des élections européennes

La répartitrion des votes en France lors des élections européennes - -

Le FN, qui parle déjà d'un "tremblement de terre", distance l'UMP et surtout le PS, largué selon les premières estimations CSA pour BFMTV, lors des élections européennes en France. Suivez en direct les résultats du vote.

Ce live est désormais terminé. >> Notre synthèse: Européennes: le FN en tête, l'UMP divisée, le PS laminé

Un Front national au plus haut, un UMP dépassé sur sa droite et une majorité sévèrement punie... Suivez ici les résultats des élections européennes 2014 en direct et les premières réactions des leaders de partis engagés à travers l'Europe. Le PPE arrive en tête avec 212 sièges devant la parti socialiste européen qui obtient 185 sièges.

Ci-dessous retrouvez les résulats vile par ville, département par département, région par région, pays par pays...

1h27 - Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a appelé lundi les forces européennes à se "rassembler", après la poussée des europhobes lors des élections européennes. Il a jugé "très important" que les forces politiques "représentées au sein de la Commission", à savoir les conservateurs, les socialistes et les libéraux "aient globalement gagné de nouveau", ajoutant dans un communiqué qu'une "majorité solide est possible".

1h20 - Juncker (PPE) "refuse" d'être élu grâce à l'extrême droite. Le candidat du PPE à la présidence de la Commission européen, Jean-Claude Juncker a affirmé sur BFMTV qu'il ne pourrait accepter une élection grâce à l'extreme droite. "Je refuserais le mandant dans ce cas de figure", a-t-il affirmé avant de se dire "triste que le Front national soit le premier parti de France aux élections européennes".

00h40 - Le FN en tête avec 25,41% des voix, selon les résultats définitifs livrés par le ministère de l'Intérieur. L'UMP suit avec 20,77% et le PS avec 13,97% des voix.

00h30 - L'historique des résultats aux européennes en France. De 1979 à 2014...

00h02 - En Grande-Bretagne, Nigel Farage revendique la victoire. Le leader de l'Ukip annonce un "séisme". "L'Ukip va gagner ces élections, et oui, ce sera un séisme parce que jamais auparavant dans l'histoire de la politique britannique un parti rebelle n'est sorti vainqueur d'une élection nationale", a déclaré le patron du "UK Independence Party" (le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni) depuis Southampton (sud de l'Angleterre).

23h26 - David Cameron et le parti conservateur finissent troisième avec 20,5% des suffrages. Le parti travailliste arrive en tête avec 31,5%, juste devant le parti populiste de l'UKIP avec 30,2% des voix.

23h19 - Le Parti démocrate de Matteo Renzi arrive en tête en Italie (33%) devant le mouvement 5 étoiles du populiste Beppe Grillo. "Forza Italia" arrive troisième.

23h10 - Le PPE en tête en Espagne (26%). Selon nos estimations, le parti socialiste (23%) arrive en seconde position devant la gauche plurielle (10%).

22h45 - Les conservateurs du PPE en tête (212 sièges), devant les socialistes (185), près de 130 europhobes, a annoncé le Parlement européen. 71 sièges reviennent aux centristes et libéraux, 55 aux écologistes et la gauche radicale (45), selon cette projection obtenue à partir de sondages sortis des urnes dans les 28 pays de l'UE.

22h40 - CARTE - Les premières estimations à travers l'Europe.

22h25 - "Ce soir six Français sur dix ne se sont pas rendus aux urnes et près d’un sur quatre qui a voté, a voté pour l’extrême droite", a commenté le secrétaire national aux élections du PS Christophe Borgel sur BFMTV.

"C’est un résultat lourd pour la France et net pour l’Europe parce qu’il nous indique que l’Europe telle qu’elle se construit à tour de visses chaque matin quand les pays on besoin de se redresser, ne peut pas satisfaire les peuples européens", a-t-il poursuivi.

22h15 - Michel Barnier, commissaire européen fait part de "sa colère".

Colère face à un résultat qui révèle l'incapacité des partis politiques français à débattre normalement de l'Europe. @FRANCE24 #eu14
— Michel Barnier (@MBarnierEU) May 25, 2014
Urgence pr les "patriotes & européens" de changer de méthode! Proposons idées pr réformer UE & d'abord centre & droite européenne ensemble
— Michel Barnier (@MBarnierEU) May 25, 2014

22h06 - Le Parti poppulaire danois, anti-immigration, arrive en tête avec 23,0% des voix, selon un sondage. Ce sondage accorde trois sièges à ce parti sur les 13 dont disposera le Danemark au Parlement européen, devant les sociaux-démocrates au pouvoir, qui récolteraient 20,2% des suffrages.

22h01 - Placé: "Ce soir il y a d’évidence une crise politique majeure". "Est-ce qu’on se rend compte de ce que cela veut dire à l’étranger que ce signal incroyable d'avoir le Front national en tête, et pas un peu en tête, très nettement en tête avec 4 fois plus de voix que le scrutinprécédent. C’est invraisemblable".

"La réalité c’est qu’on n’a pas réussi à convaincre. Vous le voyez ce soir, je suis très triste et accablé mais je suis encore dans la volonté et dans l’action", a dit le sénateur EELV.

21h59 - 43,11% de participation dans l'ensemble de l'UE, annonce le Parlement européen. Il s'agit d'un taux de participation stable par rapport à 2009, où il avait atteint son niveau historiquement le plus bas de 43%.

21h56 - Le secrétaire d'État aux Affaires européennes Harlem Désir a déclaré que le "devoir" des responsables politiques va désormais être "de réconcilier" les Français avec l'Europe.

21h49 - Réunion de crise à l'Elysée lundi matin. Suite aux résultats des élections européennes, François Hollande réunit lundi dès 8h30 Manuel Valls et les ministres Laurent Fabius, Michel Sapin, Bernard Cazeneuve, Stéphane le Foll et Harlem Désir, à la veille de la réunion, mardi, des chefs d'Etat et de gouvernement européens à Bruxelles.

"Des leçons doivent être tirées" de cet "évènement majeur",a encore dit la présidence de la république.

21h47 - Le Parti populaire européen - PPE, conservateurs - revendique la présidence de la Commission européenne pour son candidat Jean-Claude Juncker, selon les estimations. "Le Parti populaire européen (PPE) est en train de gagner les élections européennes. Et il revendique donc la présidence de la Commission européenne", a écrit Jean-Claude Juncker.

Le PPE est en train de gagner les élections européennes. Et il revendique donc la présidence de la Commission européenne. #withJuncker
— Jean-Claude Juncker (@JunckerEU) May 25, 2014

21h43 - "Manuel Valls fait la sourde oreille face aux réalités", a estimé Jean-François Copé. Ce vote est "le signe d'une gigantesque colère du peuple français", a assuré le président de l'UMP.

"L'UMP est la seule force politique capable de résister au Front national", a-t-il encore affirmé. Jean-François Copé est l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC lundi matin.

21h40 - Nathalie Kosciusko-Morizet: "La droite doit se réformer" et le faire "avec le centre". "C'est ensemble, que nous pourrons constituer l'alternative à une gauche qui désespère les Français, et une extrême droite qui prospère sur ce désespoir", estime la chef de file de l'UMP au conseil de Paris.

21h38 - Marine Le Pen: Valls s'est engagé, qu'il en "tire les conséquences". "Le Premier ministre a pris ses responsabilités, il s'est engagé dans cette bataille, il a mis presque son poste en jeu en ayant une action volontaire dans le cadre de cette campagne", a affirmé à Europe 1 l'eurodéputée. "Je demande à ce que monsieur Valls tire les consequences d'un choix qu'il a fait", a-t-elle ajouté.

21h36 - "Une défaite historique pour la majorité", a estimé Brice Hortefeux sur BFMTV. "La tribune de Nicolas Sarkozy a permis de parler enfin d'Europe et de construction européenne dans les derniers jours de la campagne", a-t-il jugé.

21h28 - "Une défaite pour le Parti socialiste" selon Bruno Le Maire. Selon les dernières estimations de l'institut CSA pour BFMTV, le FN devance l'UMP aux élections européennes, qui récolte 20,7% des voix. Pour Bruno Le Maire, député UMP de l'Eure, "c'est surtout une défaite pour le Parti socialiste, on n'en parle même plus tellement c'est un effondrement et on a là les conséquences de la politique de François Hollande".

21h17 - L'UMP en tête avec 21,3% des voix en Ile-de-France. C'est finalement Alain Lamassoure qui l'emporte, selon une première estimation Ipsos/Steria, avec 21,3% des voix. Le FN pointe 4 points derrière, avec 17,4%, suivi du PS (14,3%). Les Verts ne réalisent que 9,3%, derrière l'UDI-MoDem (11,9%).

21h08 - Ayrault: "Après un tel choc (...) l'Europe doit changer" . L'ancien Premier ministre redevenu député, estime sur twitter que "la priorité absolue est de se réorienter".

Après un tel choc, la priorité absolue: réorienter l'Europe. L'Europe doit changer #EP2014
— Jean-Marc Ayrault (@jeanmarcayrault) 25 Mai 2014

20h57 - François Fillon: L'UMP "atteinte dans sa crédibilité", "son honneur est mis en cause". L'ancien Premier ministre a reconnu "l'échec" de son parti". "L'UMP (...) est atteinte dans sa crédibilité et doit s'interroger sur les raisons de son échec. Elle n'a pas été en mesure de rassembler et son honneur est mis en cause", a reconnu François Fillon dans une déclaration.

"Le divorce entre le président de la République et les Français est manifeste", a-t-il poursuivi.

20h55 - Bayrou: "un immense besoin de moralisation de la vie publique".

20h52 - Cambadélis (PS) : l'Europe doit "se concentrer sur l'essentiel", emploi et croissance verte. Le premier secrétaire du PS, a vu dans les résultats aux élections européennes un "message clair" qui est que "l'Europe doit de manière urgente se concentrer sur l'essentiel", l'emploi et la croissance verte. L'Europe doit "cesser de se perdre dans les détails de la bureaucratie", elle "doit devenir plus démocratique, moins bureaucratique, plus solidaire et surtout moins austéritaire", a-t-il ajouté dans une allocution.

20h48 - Hortefeux battu par le FN dans le Massif central. La liste Front national devancerait de près de quatre points celle de l'UMP conduite par Brice Hortefeux, selon une estimation Ipsos/Steria. Le FN obtiendrait 24,2% des voix et l'UMP 20,4%, devant la liste PS/PRG (16%).

20h45 - Marine Le Pen plébiscitée dans le Nord-Ouest. Le FN aurait obtenu 32,6% des voix, l'UMP 17,6%, et le PS 12,1%, selon les premières estimations.

20h43 - "Un moment grave", regrette Manuel Valls, un "séisme". Le Premier ministre reconnaît un "score médiocre des partis de gouvernement, tout particulièrement de la majorité et de la gauche". "Le moment que nous vivons est un moment grave, très grave pour la France et pour l'Europe", s'est-il alarmé.

20h42 - "L'UMP doit changer, recréons les bases d'un accord entre droite et centre", demande Alain Juppé. Le maire UMP de Bordeaux estime que ce scrutin est "un choc profond, (...) nous ne sommes pas arrivés à créer une dynamique européenne [...] C'est une défaite sévère pour la droite".

20h32 -Marine Le Pen: Hollande doit "prendre les dispositions qui s'imposent pour que l'Assemblée devienne nationale". Ce soir "je remercie les Français. Nous avons raison d'avoir confiance en eux", a-t-elle assuré.
"Les Français n'ont pas seulement sanctionné les partis du renoncement […] Ils ont conféré au Front national la responsabilité d'appliquer les choix qu'ils ont manifesté par le vote de ce soir".

"A tous les Français, qu'ils aient voté pour nous, qu'ils se soient abstenus, ou qu'ils nous aient combattus, cette espérance doit nous unir. La lutte pour la grandeur de la France et un avenir d'espoir pour nos enfants doit maintenant nous rassembler dans l'amour retrouvé de la patrie et de la liberté".

"Le président de la République doit prendre les dispositions qui s'imposent pour que l'Assemblée devienne nationale, représentative du peuple et à même de mener la politique d'indépendance que le peuple a choisi ce soir".

20h29 - Victoire de Louis Aliot (FN) dans le sud-ouest. Le compagnon de Marine Le Pen l'emporterait avec 23,7% des voix, selon de premières estimations. L'UMP obtiendrait moins de 19% des voix, le PS 17% et Jean-Luc Mélenchon 9%.

20h27 - Victoire serrée de l'UMP dans l'Ouest. Contrairement à la tendance nationale, le FN n'arriverait pas en tête, puisque c'est l'UMP Alain Cadec qui l'emporterait avec 19,7% des voix, selon les premières estimations. Mais le FN créé tout de même la surprise en pointant en deuxième position (18,2%). Isabelle Thomas, elle, obtiendrait 16% des suffrages, devant Jean Arthuis (UDI-MoDem, 13%) et Yannick Jadot (EELV, 10,3%).

20h25 - Le fait que "le FN (est) en tête est une information suffocante", a réagi dimanche soir le co-président du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon. "Mon propre résultat est celui de 2009, donc très décevant", a-t-il ajouté, interrogé par France 2.

20h15 - Le FN, conduit par Florian Philippot, à 29,2% dans l'Est. Avec 29,4% des voix, le vice-président du Front national devancerait l'UMP Nadine Morano (23,4%) et le socialiste Edouard Martin (12,6%).

20h12 - Wauquiez: "L'UMP va avoir besoin d'une profonde reconstruction". Le vice-président de l'UMP a estimé dimanche soir que son camp doit "comprendre que la transparence et l'exemplarité sont juste les conditions indispensables de la crédibilite du politique".

20h10 - Le FN, conduit par Jean-Marie Le Pen, à 28,9% dans le Sud-Est. Le vice-président du FN a également demandé la "démission de Manuel Valls" sur RTL, ainsi que la "dissolution de l'Assemblée nationale".

Jean-Marie le Pen créé la surprise, en distançant largement Renaud Muselier. Le FN obtiendrait 29,1%, l'UMP 21,3% et le PS 12%. L'UDI arriverait en 4ème position avec 8,6%, selon les premières estimations.

20h10 - Les scores du FN aux européennes

20h09 - Le score du FN aux européennes est un "signal pour les républicains", estime le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. "Il y a une alerte qui est envoyée, qui pour la France dans l'Europe est un signal qui affaiblira sa position, qui pour les républicains nécessite que chacun en prenne bien la mesure", a-t-il déclaré sur le plateau de France 2.

20h07 - Le score du FN est "un choc à l'échelle du monde", assure la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. "Ce soir les citoyens du monde et les citoyens européens vont voir qu'en Fance, un électeur sur quatre a voté pour un parti violemment anti-européen", a-t-elle ajouté dimanche soir sur TF1.

20h06 - Ce vote est le signe d'une "gigantesque colère du peuple français", estime le président de l'UMP Jean-François Copé.

20h04 - Philippot (FN): "score historique du FN, premier parti de France". Au Parlement européen, "nous irons porter le message de la France et des Français qui est très très clair ce soir, très clair par ce score historique du Front National. C'est la première fois dans l'histoire de la Ve République que le Front national est premier parti de France", a-t-il déclaré sur TF1.

20h - Le FN vire en tête. Selon les premières estimations de l'institut CSA pour BFMTV, le Front national arrive en tête avec 25% des voix. Derrière, l'UMP est créditée de 20,6% et le PS de 14,1%.

19h50 - "Visiblement, nous sommes en tête", se réjouit Marine Le Pen auprès de l'AFP, compte tenu de l'écart entre nous et l'UMP".

18h45 - Hollande au téléphone avec ses ministres et les Parlementaires. François Hollande doit s'entretenir par téléphone avec le Premier ministre Manuel Valls, le secrétaire d'Etat aux Affaires européenne Harlem Désir ainsi qu'avec les ministres Michel Sapin, Bernard Cazeneuve et Stéphane Le Foll, également porte-parole du gouvernement.

Une seconde conférence téléphonique est prévue entre le chef de l'Etat et les président de l'Assemblée natonale, Claude Bartolone et du Sénat, Jean-Pierre Bel, les présidents de groupe des deux chambres Bruno Le Roux et Didier Le Roux. Le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis devrait aussi y participer.

18h05 - Les conservateurs en tête en Allemagne, suivant les premiers sondages sortis des urnes. Les sociaux-démocrates sont en hausse.

18h00 - INFO BFMTV - Manuel Valls s'exprimera ce dimanche soir à la télévision, après la publication des estimations.

17h30 - Le taux d'abstention à 20 heures est estimé à 57%, selon l'institut CSA, contre 59,37% en 2009. La participation à 20 heures serait donc de 43%.

17h00 - La participation ce dimanche s'élève à 35,07%, selon le ministère de l'Intérieur. Un chiffre en légère hausse par rapport à 2009: à l'époque, à la même heure, la participation était de 33,18%.

15h00 - Que font les élus à Bruxelles ou Strasbourg? Quelles sont les "familles politiques" représentées au Parlement? BFMTV.com répond à toutes les questions que vous vous posez sur ce scrutin >> Européennes mode d'emploi

13h30 - Un doodle pour vous inciter à voter. Après Facebook, c'est Google qui s'y met: le célèbre moteur de recherche a dédié sa page d'accueil aux élections européennes pour vous encourager. Il n'est pas trop tard, vous avez jusqu'à 18, 19 ou 20 heures pour voter!

|||>> L'ESSENTIEL

• Le Front national remporte les élections européennes en France avec 25,41% des suffrages.

• L'UMP est crédité de 20,77% et le PS de 13,97%

Samuel Auffray