BFMTV

Européennes: le FN triomphe, l'UMP divisée et le PS largué

Européennes: Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen lors de la campagne

Européennes: Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen lors de la campagne - -

Le Front national a remporté 24 sièges, l'UMP 20 et le PS 13, sur les 74 sièges d'eurodéputés attribués à la France, selon les résultats complets du ministère de l'Intérieur publiés lundi.

Le Front national, qui parle d'un "tremblement de terre", distance l'UMP et surtout le Parti socialiste, largué, dimanche dans les résultats des élections européennes en France. Passage en revue:

> Victoire du FN aux européennes

Le Front national obtient 24,85% des voix. Le parti de Marine Le Pen se hisse donc à un niveau bien au-dessus de celui de 2009, où il avait réuni 6,34% des suffrages exprimés. Il obtient 24 sièges. "C'est un tremblement de terre", a commenté le fondateur du parti Jean-Marie Le Pen, avant même l'annonce des résultats. Pour la première fois, le FN arrive première d'une élection au niveau national.

> L'UMP sauve les meubles

L'UMP, qui entendait conforter son statut de première opposante en sortant première des urnes, est nettement devancée avec 20,80% des voix, selon des résultats du ministère de l'Intérieur. Première en 2009 où elle était associée au Nouveau Centre, elle avait obtenu 27,88% et 29 sièges. Le verdict est rude pour son président Jean-François Copé, qui comptait rééditer le succès des municipales de mars pour conforter sa place à la tête de la formation de droite et échapper à la vindicte de ses pairs quant aux soupçons de malversations financières entachant son mandat. L'UMP obtiendrait 20 sièges au Parlement européen.

> Une nouvelle claque pour le PS

Après la giffle des municipales, le Parti socialiste prend une nouvelle claque et arrive troisième de ce scrutin avec 13,98% des voix, contre 16,48 en 2009 (Et cette année là, leurs alliés d'Europe Ecologie - Les Verts avaient réalisé leur record). C'est le plus mauvais scores de son histoire pour le PS, qui n'aura que 13 sièges au Parlement européen. Le résultat n'est pas une surprise. C'est l'ampleur qui est une surprise", analysait un haut responsable de la majorité. "Nous misions sur 16% et nous sommes sur 14%". Le Premier ministre a reconnu un "score médiocre (...) tout particulièrement de la majorité et de la gauche".

> La surprise du Centre

L'objectif des "Européens", nom de l'Alliance UDI-MoDem était de réaliser un score à deux chiffres. Le pari est preque réussi: les centristes réunissent 9,92% des voix. Soit 7 sièges.

> EELV fait moins bien

Europe Écologie-Les Verts (EELV), avec un score de 8,9% selon des résultats quasi définitifs fait presque moitié moins par rapport à son score historique des élections européennes de 2009 (16,28%), deux mois après son retrait du gouvernement. Les écologistes, qui comptaient 14 élus lors de la précédente mandature, ne devraient conserver que 6 sièges sur 74 eurodéputés français, là où les Verts allemands, d'après de premiers sondages sortie des bureaux de vote, ne devraient céder qu'un point avec 10 ou 11,5% des voix.

> Pas de sursaut pour le Front de gauche

Les européennes sont une élection phare pour le Front de gauche qui réalise le même score qu'en 2009 avec 6,25% des voix. 3 sièges.

> Abstention et bulletins blancs

Le taux de participation aux élections européennes en France est de 42,43%, une hausse de 2 points par rapport au précédent scrutin d'il y a cinq ans. L'abstention s'élève donc à 57,57%, contre 59,37% en 2009. y a eu, par rapport au nombre d'inscrits, 1,18% de bulletins blancs et 0,53% de bulletins nuls. C'est la première fois que, conséquence d'une loi adoptée au Parlement en février, les bulletins blancs, désormais considérés comme l'expression d'un choix politique, étaient décomptés séparément des bulletins nuls.

Hélène Favier