BFMTV

Les homosexuels pas "persécutés" en Russie selon Marine Le Pen

BFMTV

La présidente du FN Marine Le Pen a affirmé dimanche sur France 5 que les homosexuels n'étaient pas "persécutés" en Russie. Alors qu'on lui demandait s'il serait normal que François Hollande ne se rende pas à la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver de Sotchi "étant données les violations des droits de l'homme", elle a notamment répondu: "Il me semble que M. Hollande et M. Fabius passent leur vie à cirer les pompes des Qataris et Saoudiens, dont le moins qu'on puisse dire, c'est qu'en matière d'homosexualité, ils ne sont pas au top des Droits de l'homme."

"Parce que s'il y a bien deux pays où on peut dire que les homosexuels sont persécutés, c'est bien en Arabie saoudite et au Qatar", a ajouté Marine Le Pen, avant de marquer une courte pause et d'ajouter: "Ce qui n'est pas le cas en Russie".

Or, ces dernières années, l'intolérance envers les homosexuels s'est renforcée en Russie. Ainsi le nombre de personnes estimant que les homosexuels devraient avoir les mêmes droits que le reste de la société a chuté de 51% en 2005 à 39% en 2013 selon un sondage. Récemment, plusieurs cas de meurtres de personnes en raison de leur homosexualité ont été recensés dans le pays. L'homosexualité y était considérée comme un crime à l'époque soviétique et jusqu'en 1993, et comme une maladie mentale jusqu'en 1999. Le président Vladimir Poutine a promulgué en juin une loi interdisant la "propagande" de l'homosexualité devant les mineurs.

A. G. avec AFP