BFMTV
Politique

François Hollande entame une tournée des lycées pour promouvoir l'Europe

François Hollande lors d'un déplacement en Grèce.

François Hollande lors d'un déplacement en Grèce. - ANGELOS TZORTZINIS / AFP

Après s'être rendu à Vierzon mercredi, l'ancien président se rend à Nancy. À trois mois des élections européennes, il souhaite "partager son expérience" de l'Europe.

Puisqu'il vous dit qu'il n'est pas en campagne. François Hollande se rend ce jeudi dans un lycée à Nancy, après avoir entamé la veille une tournée dans des lycées français afin de partager avec les jeunes son expérience sur l'Europe. Tout juste rentré d'Irak, l'ancien président multiplie, ces dernières semaines, les rencontres et prises de parole en public.

"Et si je venais vous voir?"

Dans une vidéo publiée dimanche sur son compte Twitter, l'ancien président socialiste s'adresse aux lycéens pour leur proposer un temps de rencontre sur l'Europe: "Chers lycéens, et si je venais vous voir ?"

"L'idée m'est apparue nécessaire quand je constate combien l'Europe est inconnue ou incomprise", explique-t-il, avant de lancer une série d'interrogations:

"Comment être utile, comment faire partager mon expérience et répondre à toutes vos questions sur cet enjeu décisif. Quelle Europe voulons-nous? Est-il possible de garder encore telle qu'elle est ?"

Plus de 250 invitations reçues

À trois mois des élections européennes, la proposition a visiblement séduit de nombreux établissements scolaires puisque, d'après Le Parisien, 253 invitations ont été envoyées à l'ancien président.

La première rencontre s'est déroulée mercredi au lycée Henri-Bresson de Vierzon dans le Cher devant 200 lycéens. Écologie, relation avec l'Allemagne, Brexit, austérité budgétaire... Pendant plusieurs heures, François Hollande a défendu sa vision de l'Union Européenne et par conséquent, son bilan. Un exercice qui va se poursuivre ce mercredi à Nancy, puis lundi à Dreux, précise le quotidien.

Séduire de futurs électeurs?

Interrogé à la sortie de cette première rencontre, l'actuel président de la fondation "La France s'engage" assure qu'il n'a pas d'ambition électorale, puisque ces jeunes ne sont pas en âge d'aller voter... Tout en omettant le fait qu'ils seront les premiers invités dans les urnes pour les présidentielles de 2022.

Celui qui, selon Le Figaro, promet d'observer une période de réserve lors des élections européennes en mai multiplie ces dernières semaines les occasions de se montrer en public. Et cela devrait se poursuivre, avec la réédition de son livre Les leçons du pouvoir. Avec en bonus pour son successeur: trois nouveaux chapitres sur les gilets jaunes.

BFMTV