BFMTV

François Fillon candidat : « Il faut comprendre qu’il veut aller à l’élection… de 2017 »

"Il y en a marre de penser que François n’est pas déterminé, ça suffit", dit un proche de François Fillon.

"Il y en a marre de penser que François n’est pas déterminé, ça suffit", dit un proche de François Fillon. - -

Quand il a dit qu’il serait candidat « quoi qu’il arrive », François Fillon parlait de la primaire UMP ou de la présidentielle ? De la primaire, affirme-t-il. Mais il fallait comprendre « la présidentielle », nuancent ses proches.

C’est dit. « Je serai candidat quoi qu’il arrive », a lâché l’ancien Premier ministre François Fillon dans un grand hôtel de Tokyo, lors d’une conversation avec quelques journalistes, parmi lesquels le correspondant de l’AFP et celui de BFMTV. François Fillon venait de recevoir le grand cordon de l’ordre du Soleil Levant des mains de l’empereur Akihito, de quoi se sentir transporté. Ses propos rapportés ont provoqué les remous que l’on sait, et François Fillon s’est du coup senti obligé de tweeter dans la foulée: « rien de nouveau dans mes propos de Tokyo: c'est aux primaires que j'ai renouvelé ma candidature ».

« Tout un pataquès pour pas grand-chose »

Pour bien décrypter cette séquence, oui, François Fillon a déjà fait savoir qu’il serait candidat à la primaire UMP de 2016, ce à quoi il dit avoir fait allusion à Tokyo. Mais cela va plus loin, selon l’un de ses proches. « Il faut comprendre en vérité qu’il veut aller à l’élection… de 2017, totalement oui, mais seulement s’il remporte cette primaire », précise cet ami, qui ajoute : « il y en a marre de penser que François n’est pas déterminé, ça suffit. Ceci étant, on fait tout un pataquès pour pas grand-chose ».
Cet épisode japonais survient au moment où les spéculations reprennent sur un éventuel retour de Nicolas Sarkozy qui, lui, fait un détour par Las Vegas. Décidément, notre future primaire à droite s’exporte !

Jean-François Achilli