BFMTV

Présidentielle: Mélenchon aurait "plié n'importe qui au second tour, Macron inclus"

Jean-Luc Mélenchon, le 1er mai à Paris.

Jean-Luc Mélenchon, le 1er mai à Paris. - Thomas SAMSON - AFP

Le chef des Insoumis confie avoir cru à sa victoire à la présidentielle jusqu'à la dernière minute, dans un entretien à Society.

Jean-Luc Mélenchon ne fait pas dans la demi-mesure dans sa dernière interview, accordée à Society en kiosques ce jeudi. Lorsque le magazine lui demande jusqu'à quelle heure il a cru pouvoir l'emporter le soir du 7 mai, au second tour de la présidentielle, le leader de La France insoumise confie:

"Même après 20 heures (…). Parce que cela faisait une semaine que je me préparais au second tour et j’étais persuadé que j’aurais plié n’importe qui. Macron inclus".

"Ce sera de la baston méchante"

Faute d'avoir barré la route au candidat d'En Marche, Jean-Luc Mélenchon en appelle à la résistance pour les législatives. Car une victoire de La République en marche mènerait le pays au bord de l'insurrection, à l'entendre:

"Si les candidats de Macron gagnent, ce sera de la baston méchante".

"Il va nous infliger les ordonnances et envoyer les salariés au bagne dans deux mois en supprimant le code du travail", s'alarme-t-il encore.

Mais le chef de l'Etat n'est pas seul dans le viseur de Jean-Luc Mélenchon. Son prédécesseur à l'Elysée est également bien servi.

Hollande? "Un pauvre type"

Interrogé sur son appel à voter François Hollande dans l’entre-deux-tours de la présidentielle de 2012, le leader de La France Insoumise s’en prend avec violence à l’ancien chef de l’Etat. Morceaux choisis:

"Je m’en moque de François Hollande. Un pauvre type. La plus éminente médiocrité du PS des années 2000. La bureaucratie satisfaite d’elle-même. Il n’y a rien à dire! Il n’a jamais rien fait. Il était à l’ENA, même pas bien classé. Il est sorti de là, est passé d’un poste à l’autre, fondu dans la grisaille".

"Il était l’ami de tous les bureaucrates du PS. A la fin, ils ont pris le pouvoir au parti, ils se ressemblaient tous: la même allure, mi-chair, mi-poisson, tu ne savais jamais ce qu’ils voulaient, à part rester en place".
G. de V.