BFMTV

Mélenchon veut débarrasser Sanofi des “ses patrons voyous”

Jean-Luc Mélenchon à Toulouse, sur le site de Sanofi

Jean-Luc Mélenchon à Toulouse, sur le site de Sanofi - -

Jean-Luc Mélenchon est venu jeudi apporter son soutien aux salariés de Sanofi à Toulouse, confrontés à la menace de fermeture du site et à une situation qu'il qualifie d'"écoeurante et caricaturale".

En visite à Toulouse sur le site de Sanofi menacé de fermeture, Jean-Luc Mélenchon a interpellé "Arnaud" (Montebourg), ministre du Redressement productif, sur les plans sociaux. "Le sujet c'est d'arrêter les plans sociaux. (...) Il faut que Sanofi soit tiré d'affaire, c'est-à-dire débarrassé de ses patrons voyous et des financiers qui l'assassinent".

"Ce qui se passe ici est écoeurant et caricatural", a également déclaré le leader du Front avant de prendre un bain de foule chaleureux parmi plusieurs centaines de salariés, devant le centre de recherche qui emploie environ 640 personnes et dont l'avenir est en suspens.

"Suppressions d'emplois non justifiées"

"Cette entreprise gagne beaucoup et elle est livrée aux financiers (...) ici se mène une bataille contre les suppressions d'emplois non-justifiées ou justifiées par la seule cupidité des actionnaires", a-t-il poursuivi avant de se rendre en cortège au rond-point voisin pour assister à la plantation par "les Sanofi" d'un arbre symbolisant l'enracinement de la recherche médicale à Toulouse.

"Jeudis de la colère"

Le personnel de Sanofi à Toulouse se bat pour le maintien du site depuis que la direction du géant pharmaceutique, l'une des valeurs éminentes du CAC 40, a annoncé le 5 juillet un projet de réorganisation concernant notamment ses activités de recherche.

Les salariés de Toulouse ont institué au cours de l'été des "jeudis de la colère" au cours desquels ils ont tiré la sonnette d'alarme devant la disparition possible de 1.200 à 2.500 postes en France et la fermeture probable de leur site.