BFMTV

Mélenchon: "Manuel Valls ne mérite pas la confiance"

Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon - -

Rencontre avec François Hollande, Manuel Valls et la confiance, élections européennes: Jean-Luc Mélenchon était l'invité lundi matin, de BFMTV et RMC.

Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, était l'invité lundi matin, de BFMTV et RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de cette interview: Déficit, place de la France en Europe, euroscepticisme: Martin Schulz, président du Parlement européen et candidat à la présidence de la Commission européenne, était l'invité vendredi matin, de BFMTV et RMC.

#Le tacle: "Le discours de Manuel Valls ne comportera aucune surprise"

Jean-Luc Mélenchon, à la veille du discours de politique générale du nouveau Premier ministre Manuel Valls, ne se fait aucune illusion. "Le Front de gauche ne votera pas la confiance et je considère qu'il ne faut pas la voter. Il ne la mérite pas car François Hollande a fixé le cap dès lundi dernier" lors de son allocution. "Nous sommes dans la Ve République et nous sommes gouvernés par un monarque républicain. Le discours de Manuel Valls ne comportera aucune surprise politique et économique".

"Manuel Valls et François Hollande ont une vision erronée de la société française", a estimé l'ancien candidat à la présidentielle 2012.

#L'Info: "Hollande m'a dit 'voyons-nous'"

Jean-Luc Mélenchon et François Hollande se sont rencontrés jeudi dernier lors du pot de départ de la chef du service politique de l'AFP. "François Hollande comme Manuel Valls sont venus me saluer, a expliqué le co-président du Parti de gauche. J'ai dit à François Hollande qu'il nous met en danger. Il m'a dit: 'Voyons-nous'. Il sourit tout le temps".

"Les gens souffrent et François Hollande ne se rend compte de rien", a-t-il assuré.

#Le pronostic: "vers un 2e désaveu populaire"

Que va-t-il se passer aux Européennes de la fin selon Jean-Luc Mélenchon? "Déjà le Front de gauche sera un bloc", a-t-il commencé comme pour montrer la différence après les divisions entrevues lors des municipales du mois de mars. "François Hollande a pris une raclée comme jamais, mais il persiste et signe, estime Jean-Luc Mélenchon. Les Européennes vont être un deuxième désaveu populaire".

"Ce pays vit une crise de régime, a-t-il poursuivi. Un régime qui vit au-dessus du vote populaire est en crise. La politique de Hollande conduit à un désastre". Jean-Luc Mélenchon n'a jamais caché son désir d'une VIe République.

Samuel Auffray