Vingt mois après la présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen se préparent à un nouveau face à face.
 

La liste LR, bloquée à 12% d'intentions de vote, arrive loin derrière. La gauche, éclatée, peine à se montrer menaçante.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire