BFMTV

Européennes: Ingrid Levavasseur assure que Bernard Tapie ne finance pas la campagne des gilets jaunes

Ingrid Levavasseur, le 15 janvier à Grand Bourgtheroulde (Eure).

Ingrid Levavasseur, le 15 janvier à Grand Bourgtheroulde (Eure). - CHARLY TRIBALLEAU - AFP

L'homme d'affaires et ancien ministre avait répété à de multiples reprises avoir été "touché" par le mouvement et avait reçu des représentants des gilets jaunes dans les locaux de La Provence.

Ingrid Levavasseur, qui a annoncé mercredi la constitution d'une liste gilets jaunes qu'elle va mener pour les élections européennes, a assuré que Bernard Tapie n'était pas impliqué dans le financement de cette campagne. La tête de liste du Ralliement d'initiative citoyenne (RIC) évoque en revanche "un soutien moral" de l'homme d'affaires. 

"Bernard Tapie ne finance absolument pas cette campagne, il ne participera pas financièrement à cette campagne", a déclaré Ingrid Levavasseur ce jeudi dans l'Émission politique sur France 2.
"Maintenant Bernard Tapie nous tend la main, et nous soutient en nous disant 'ce que vous faites, c'est beau'. On a un soutien moral et on ne va pas lui cracher au visage parce qu'il ne s'engage en rien. Il est derrière nous, point barre", a martelé l'aide-soignante. 

Les gilets jaunes réunis dans les locaux de La Provence

Agacée par les critiques autour de cet ancien ministre et homme d'affaires, Ingrid Levavasseur a défendu Bernard Tapie. 

"On jette beaucoup de pierres sur lui. Mais là on parle de souffrance, de douleur, d'humanité, de fins de mois difficiles. On parle du coeur. Est-ce qu'à un moment, des personnalités sont venues nous voir et nous tendre la main (...) Est-ce qu'à un moment on nous a tendu la main, on nous a dit 'on va vous aider'? Non", a-t-elle poursuivi. 

À la mi-décembre, le dirigeant du journal La Provence avait proposé à des gilets jaunes de se réunir dans les locaux du quotidien local, où il leur avait également suggéré de se structurer. Le 10 janvier face à Ruth Elkrief sur notre antenne, Bernard Tapie s'était dit "touché personnellement par le mouvement des gilets jaunes".

Jeanne Bulant