BFMTV

Européennes 2019: des gilets jaunes sur les listes des partis politiques?

Le PCF et le Rassemblement National ont déjà fait savoir qu'ils souhaitaient intégrer des gilets jaunes à leur liste pour les élections européennes.

Les gilets jaunes vont-ils intégrer les listes de certains partis politiques pour les élections européennes 2019? Alors que la mobilisation se poursuit, certains partis d'opposition tentent d'attirer ces opposants au gouvernement dans leur giron. 

Des gilets jaunes sur la liste PCF?

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a ainsi fait un nouvel appel du pied mercredi aux "gilets jaunes". Il souhaite les voir sur une "liste ouverte" soutenue par le "PCF et peut-être d'autres" pour les élections européennes. "La colère, si elle est seule, elle ne produit rien de bon. Nous voulons donner aussi l'espoir et montrer qu'il y a d'autres choix à faire" a déclaré Fabien Roussel sur RTL. "Nous allons faire des propositions et cette liste sera porteuse de propositions sur un autre modèle économique qu'il est urgent de bâtir, et des propositions différentes", a-t-il poursuivi. 

Pour le scrutin de mai 2019, la gauche, créditée de moins de 30% des intentions de vote, semble plus divisée que jamais. Pour le moment, EELV et LFI ont annoncé leur intention de mener une liste autonome, tandis que Benoît Hamon a annoncé sa candidature à la tête d'une liste citoyenne. Le PS prône officiellement un rassemblement à gauche. 

Des gilets jaunes sur la liste RN?

A droite, le député européen du Rassemblement national, Nicolas Bay, a affirmé vendredi 21 décembre que le parti de Marine Le Pen était prêt à accueillir les gilets jaunes qui le souhaiteraient

Le mouvement des gilets jaunes, très hétéroclite, dépasse le traditionnel clivage entre la droite et la gauche. Tandis que Jean-Luc Mélenchon assure que "70% des revendications" des gilets jaunes étaient dans son programme, le Rassemblement national affirme que leur mobilisation correspond à leur "offre politique". Il paraît ainsi imaginable de voir des gilets jaunes figurer sur des listes concurrentes. Néanmoins, après six semaines de mobilisation, le mouvement des gilets jaunes, ne semble pas se structurer autour d'un ou plusieurs leaders qui pourraient être approchés par les différents partis politiques. 

Vers une liste gilets jaunes?

Alors qu'aucune force politique n'est parvenu à s'associer pleinement aux revendications des gilets jaunes, ces derniers pourraient se constituer en force politique pour les élections européennes. Début décembre, Hayk Shahinyan, figure du mouvement des gilets jaunes en Seine-Maritime, annonçait en effet sur France 2 que le mouvement présenterait une liste citoyenne aux élections européennes. Depuis l'association "gilets jaunes, le mouvement" se structure annonçant la création d'un comité central et différents ralliements comme celui d'Ingrid Levavasseur, aide-soignante emblématique du mouvement.

Et les gilets jaunes peuvent compter sur certains soutiens. L'ex-ministre Bernard Tapie a déjà proposé son soutien au mouvement, estimant que celui-ci doit "se structurer sinon il risque de s'essouffler ou d'être récupéré par un parti".

Les têtes de liste non officialisées 

Si des noms circulent depuis plusieurs semaines, les différents partis politiques tardent ainsi à annoncer officiellement qui sera leur tête de liste aux élections européennes. Pour le moment, seule la tête de liste de la France Insoumise, la jeune Manon Aubry, a été annoncée. 

Du côté du Rassemblement National, le nom de Jordan Bardella, le jeune porteparole du parti et conseiller régional d'Ile-de-France, a été évoqué à plusieurs reprises sans que cela ne soit officialisé. François-Xavier Bellamy, maire-adjoint de Versailles semble, quant à lui, avoir séduit Laurent Wauquiez et les Républicains. Le parti a néanmoins fait savoir que la liste des européennes ne serait communiquée que début 2019.

Cyrielle Cabot