BFMTV

Notre-Dame-des-Landes: José Bové redoute un drame et appelle à l'arrêt des expulsions

Le député européen écologiste a lancé un appel au gouvernement en direct ce mardi sur notre antenne, lui demandant de mettre fin aux opérations d'expulsions sur le site de Notre-Dame-des-Landes.

Impliqué dans le dossier Notre-Dame-des-Landes, José Bové à fait part de son inquiétude ce mardi sur notre antenne, face aux scènes de violences qui se jouent entre zadistes et forces de l’ordre depuis le début de l'opération d'expulsions:

"Je pense qu’aujourd’hui, on est arrivé à un moment tout à fait invraisemblable. Le gouvernement doit prendre une décision ce soir. Il faut arrêter les expulsions parce qu’on est dans une spirale de violence qui ne s’arrêtera pas", a prévenu le député européen sur BFMTV.

La crainte d'un "malheur"

"Si le gouvernement ne décide pas d’arrêter, je ne sais pas jusqu’où la violence va aller", craint José Bové, pour qui "il n’y avait aucune raison pour que les choses se passent comme ça". L'élu écologiste demande "très solennellement au Premier ministre d’arrêter cette spirale" pour qu’il n’y ait pas "un malheur à Notre-Dame-des-Landes".

"Il peut y avoir un drame. Je n’ai pas envie de revoir Sivens à nouveau", a conclu José Bové, faisant référence à la mort de Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive lancée par un gendarme lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens, dans le Tarn, en 2014.
Paul Louis