BFMTV

Envoi de troupes au sol en Syrie: pas "raisonnable" pour Fillon

François Fillon (Les Républicains) le 26 août 2015

François Fillon (Les Républicains) le 26 août 2015 - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

François Fillon a martelé vendredi que le règlement de la question des migrants passe par une normalisation de la situation en Syrie, tout en prenant ses distances vis-à-vis d'autres membres du parti Les Républicains en faveur d'une intervention au sol.

"Il faut être raisonnable et sérieux : on ne va pas envoyer des soldats français tout seuls régler la question en Syrie. Pour faire quoi ? Pour s'allier avec M. Bachar al-Assad ou pour s'allier avec les gens de l'état islamique ? Ceux qui proposent ça n'ont pas réfléchi", a déclaré l'ancien Premier ministre sur France Info.

"Pour mettre un terme à la guerre en Syrie, il faut mettre autour de la table les Russes et les Iraniens qui soutiennent Bachar al-Assad", a-t-il dit. Pour M. Fillon, c'est "la priorité absolue". 

M. Fillon a encore estimé qu'"il faut évidemment accueillir les réfugiés qui fuient la Syrie". La question des quotas, "c'est une question technique", a-t-il dit.

L'ancien Premier ministre s'est prononcé en faveur d'une renégociation des accords de Dublin sur le droit d'asile, qui obligent les demandeurs d'asile à déposer leur dossier dans le premier pays européen par lequel ils sont arrivés dans l'UE. "Je propose que sans attendre, la France ne l'applique plus", a-t-il dit.

la rédaction avec AFP