BFMTV

En Guyane, Macron surprend des jeunes en train de fumer du cannabis

En Guyane, le chef de l'Etat a chapitré des habitants en reconnaissant une odeur de cannabis.

Il ne se fait pas rouler. En visite en Guyane, le président de la République a reconnu, au cours d'une visite surprise dans deux quartiers sensibles de Cayenne dans la nuit de vendredi à samedi, une odeur bien particulière:

"Dis-donc, y'en a qui ne fument pas que des cigarettes là. J'ai encore du nez hein", remarque Emmanuel Macron dans le quartier de la Crique, identifiant manifestement des odeurs de cannabis.

Détendu, le chef de l'Etat ajoute tout de même une petite leçon: "Ça, ça ne va pas vous aider à travailler à l'école, vous voyez ce que je veux dire ? Il faut le dire aux plus jeunes !"

Emmanuel Macron achève ce samedi sa visite de 48 heures en Guyane dans un climat toujours tendu, six mois après le large mouvement social du printemps, en exposant le chantier des Assises des Outre-mer, une de ses promesses de campagne.

La veille au soir, le chef de l'Etat a renoncé à se rendre dans un commissariat de Cayenne devant lequel l'attendaient 150 manifestants du collectif Pou Lagwiyann dékolé (Pour que la Guyane décolle), dans une ambiance tendue mais sans heurts. Il a choisi à la place de se rendre dans deux quartiers très défavorisés, le Rond-point des 100 boîtes aux lettres à Matoury et le quartier de la Crique à Cayenne, surnommé parfois "Chicago".
L.N.