BFMTV

En cas de victoire de Fillon, Bayrou reste flou sur ses intentions

François Bayrou le 25 septembre 2016 à Guidel, en Bretagne

François Bayrou le 25 septembre 2016 à Guidel, en Bretagne - Loïc Venance-AFP

Si Alain Juppé ne remportait pas la primaire de la droite dimanche prochain, François Bayrou pourrait être candidat à la présidentielle, a-t-il laissé entendre. Et ainsi affronter François Fillon en 2017.

Il est sorti de son silence. François Bayrou a "un projet". Et souhaite le "faire mûrir", a-t-il déclaré dans un entretien au Figaro à paraître mardi. Soutien d'Alain Juppé, le président du Modem n'avait toujours pas commenté les résultats dimanche soir du premier tour de la primaire à droite qui a vu l'ancien Premier ministre François Fillon arriver en tête.

"Un projet plus juste que celui qui est proposé"

"J'ai l'intention de faire mûrir un projet plus dynamisant pour le pays, plus dynamique, plus juste et plus social que celui qui est proposé aujourd'hui", a-t-il ainsi indiqué sans donner davantage de précisions quant à la nature de ce projet.

François Bayrou entendait se présenter en 2017 contre Nicolas Sarkozy. Mais l'échec de l'ex-président de la République à se qualifier au second tour de la consultation -et donc à se présenter à la prochaine élection présidentielle- oblige l'ancien ministre de l'Éducation nationale à revoir ses plans.

En désaccord avec François Fillon

Car si l'ancien candidat à la présidentielle avait assuré qu'il ne se présenterait pas dans le cas où Alain Juppé remporterait la primaire, rien n'avait été spécifié dans le cas où le gagnant serait François Fillon.

Or, contre toute attente, ce dernier devance le maire de Bordeaux de 15 points. Pourtant, le premier magistrat de Pau aurait confié à François Fillon en avril dernier qu'il ne se présenterait pas contre lui s'il remportait la primaire de la droite. Ce qu'il a ensuite démenti. François Bayrou assure aujourd'hui être en désaccord sur le programme du nouveau favori des Républicains.

"Le seul engagement, c'est avec Alain Juppé"

Ces derniers propos ont tout d'une déclaration de candidature. Sans compter le commentaire de Marielle de Sarnez, la vice-présidente du parti centriste, qui a rappelé ce lundi au HuffPost que "le seul engagement de François Bayrou, c'est avec Alain Juppé".

Le principal intéressé a quant à lui refusé de réagir. Interrogé sur France 2 concernant les ambitions présidentielles de François Bayrou face à un François Fillon qui serait désigné candidat dimanche prochain, Alain Juppé s'est contenté de botter en touche. "C'est à François Bayrou de le dire."

Céline Hussonnois-Alaya