BFMTV

Emmanuel Macron annonce la généralisation des caméras-piétons pour tous les policiers

Le président de la République a confirmé son intention de généraliser les caméras-piétons pour tous les policiers afin de "rétablir la confiance" avec les Français.

Lors de son interview télévisée du 14-Juillet, Emmanuel Macron a été interrogé sur la perte de confiance envers les forces de l'ordre, après les multiples accusations de violences policières. Pour y répondre, le chef de l'État a annoncé la généralisation d'ici "la fin du quinquennat" des caméras-piétons pour tous les policiers.

"Rétablir la confiance"

Évoquant notamment la problèmatique des contrôles au faciès, Emmanuel Macron a affirmé:

"Ca fait trop longtemps qu'on parle de ça, nous allons tout reprendre et généraliser avant la fin du quinquennat les caméras-piétons, qui permettent sur ces sujets comme sur celui des modes opératoires de rétablir la confiance entre la population et la police, (...) de retracer la vérité des faits."

"Je ferai tout pour protéger les Françaises et les Français", a-t-il ajouté.

Faire "baisser la tension"

Début juin, l'ancien secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez avait déjà affirmé sur BFMTV son souhait de généraliser l'usage de ce dispositif de mini-caméras portées au niveau du torse:

"La caméra-piéton nous semble être l'outil le plus adapté. (...) On a plus de 10.000 caméras-piétons dans la police nationale et nous souhaitons en généraliser l'usage lors de contrôle d'identité, lors de séquence d'interpellation ou lors de trouble à l'ordre public grave. C'est quelque chose qui fait baisser la tension."

Entre 2016 et 2018, 300 communes ont expérimenté les caméras-piétons pour leur police municipale et avaient tiré un "bilan très positif" de l'essai. "Il appartiendra au législateur (...) d’apprécier l’opportunité de pérenniser ou d’abandonner cette expérimentation", expliquait à l'époque le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Esther Paolini Journaliste BFMTV