BFMTV

Où doivent vivre les juifs français? Hollande et Netanyahu en désaccord

-

- - -

La question de la place des juifs français a fait l'objet d'un échange étonnant entre François Hollande et Benjamin Netanyahu, mercredi.

Malgré l'unité affichée, sur le Proche-Orient notamment, lors de leur conférence de presse commune mercredi, il reste des points de désaccord entre François Hollande et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, en visite en France pour deux jours.

Interrogés sur le climat d'antisémitisme en France, les deux hommes ont eu un échange étonnant.

Après avoir souligné la "détermination", la "tolérance zéro" des autorités françaises à l'égard des actes antisémites, Benjamin Netanyahu a ainsi rappelé en souriant: "En ma qualité de Premier ministre d'Israël, je le dis toujours aux juifs où qu'ils soient: venez en Israël et faites d'Israël votre chez vous".

"La place des juifs de France est en France"

Le chef de l'Etat français a alors pris la parole pour une mise au point. "Benjamin Netanyahu dit -Bienvenue aux juifs de France-, s'ils veulent s'installer en Israël. Je le comprends", a d'abord expliqué François Hollande.

"Mais la place des juifs de France, s'ils en décident, c'est d'être en France, de travailler en France, de vivre en France, à condition qu'ils soient pleinement en sécurité", a souligné le président.

"Nous devons pourchasser l'antisémitisme"

"Lorsqu'un citoyen, parce qu'il est juif, est mis en cause dans sa sécurité, c'est toute la République qui est agressée", a poursuivi François Hollande. "Il y a de l'antisémitisme, nous devons le pourchasser, le poursuivre, l'éradiquer".

Jeudi, les deux hommes se rendront à Toulouse pour rencontrer les familles des victimes de Mohammed Merah et évoquer, justement, le climat d'antisémitisme en France.

Entre 350.000 et 500.000 juifs vivent en France, selon diverses estimations. Depuis la création de l'Etat hébreu, en mai 1948, plus de 90.000 juifs ont quitté la France pour Israël.

La "Loi du retour" israélienne accorde automatiquement la nationalité aux juifs qui viennent s'installer en Israël. Des non-juifs peuvent en bénéficier si leur conjoint ou un de leurs parents est d'origine juive.