BFMTV

Les 100 jours de François Hollande à l'international

BFMTV
Berlin, Camp David, Chicago, les premiers jours du Président Hollande se sont joués surtout à l’étranger. Si son bilan est mitigé en Europe, il s’avère plus positif aux Etats-Unis.

Attendu de pied ferme par la chancelière allemande pour sa 1e rencontre, François Hollande est resté campé sur sa volonté de relancer la croissance européenne. Mais, il a dû céder : le traité européen instaurant la règle d’or ne sera pas renégocié, comme il le promettait pendant la campagne. En échange, Angela Merkel conçoit à ajouter en marge du traité un pacte pour la croissance et l’emploi : 120 milliards serviront à stimuler la croissance.

Prudence sur la Syrie

Lors du Sommet du G8, puis de l’Otan, Hollande confirme à Obama et à ses alliés le retrait des troupes françaises d’Afghanistan. Un retrait finalement limité aux forces combattantes, mais qui commence comme promis par le candidat en juillet. Objectif : plus aucun soldat d’ici fin décembre. Sur le dossier chaud du moment, la Syrie, le chef de l’Etat préfère jouer la prudence. La diplomatie française s’active, mais le Président n’est pas prêt pour l’instant à intervenir militairement, comme en Libye l’an dernier.