BFMTV

Irma: "Le bilan sera dur, nous aurons des victimes à déplorer", annonce Macron

Emmanuel Macron a pris la parole aux côtés d'Edouard Philippe, Premier ministre, et Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur.

Emmanuel Macron a pris la parole aux côtés d'Edouard Philippe, Premier ministre, et Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. - BFMTV

Le chef de l'Etat a pris la parole mercredi soir pour prévenir que le bilan humain et matériel du passage de l'ouragan Irma serait "dur et cruel".

La mine grave, Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi soir, entouré du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, pour faire un premier bilan du passage de l'ouragan Irma sur les îles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin. "La situation a été anticipée par nos services", assure le chef de l'Etat, "nous sommes pleinement mobilisés".

Toutefois, il prévient: "il est trop tôt pour faire un bilan chiffré. Je peux d'ores et déjà vous dire que le bilan sera dur et cruel et nous aurons à déplorer des victimes, les dégâts matériels sur les deux îles sont considérables".

Un plan de reconstruction mis en place

Le chef de l'Etat annonce également la mise en place d'un plan national de reconstruction "le plus rapidement possible" sur les îles concernées, ainsi que d'un fonds d'urgence pour le financer. Et ajoute enfin que les services de l'Etat sont "pleinement mobilisés pour assurer les besoins du quotidien et soigner les blessés".

Edouard Philippe fera un premier bilan jeudi à 16 heures, après être revenu à la cellule de crise. Emmanuel Macron assure les populations touchées par le cyclone de l'entière "solidarité de la Nation, qui est à leur côté".

A. K.