BFMTV

Hollande: "Ma priorité c'est l'emploi, mon cap c'est la croissance"

François Hollande sur le plateau de France 2, jeudi 28 mars.

François Hollande sur le plateau de France 2, jeudi 28 mars. - -

François Hollande était, jeudi soir, sur France 2 pour expliquer sa politique. Retrouvez ici ses principales déclarations, ses annonces et les premières réactions.

Le président François Hollande a affirmé jeudi que son "cap" était de "créer" la croissance, condition sine qua non pour créer des emplois et inverser la courbe du chômage comme promis. "Ma priorité, je l'ai dit, c'est l'emploi, mais mon cap, c'est la croissance, c'est la production nationale" car "quand on est en croissance zéro on ne crée pas d'emplois", a déclaré le chef de l'Etat sur France 2.

>> Retrouvez ici ses principales déclarations.

>> A LIRE AUSSI: Hollande: moi, président, "je mène la bataille"

21h25 - "Je veux réussir". "Je veux réussir. Je veux faire réussir mon pays", conclut François Hollande. "Pour être arrivé là où je suis, j’en ai essuyé, des coups. Je n’en suis pas, à chaque avis de tempête, à changer de cap. On n’est pas jugé sur les discours, mais sur les résultats. Le rôle du président de la République, c'est de fédérer."

21h15 - Le non-cumul des mandats au prochain Conseil des ministres. Le projet de loi sur le non-cumul des mandats sera inscrit "la semaine prochaine en conseil des ministres". Il sera cependant adopté "avant la fin" du quinquennat, sans donner de date précise.

21h10 - "Je respecterai ce que dira le comité d'éthique", affirme le chef de l'Etat à propos de la procréation médicale assistée. "La GPA restera interdite tant que je serai président", a-t-il également précisé.

21h05 - "Aucune preuve" que l'otage Français Philippe Verdon soit mort, selon le président français. En captivité au Sahel, des indications le laisse pourtant présager.

21h00 - "Nous avons atteint notre objectif au Mali". François Hollande se félicite de l'intervention française au Mali. D'ici la fin de l'année, il ne restera que 1.000 soldats français, contre 4.000 actuellement.

20h55 - "Nous n'atteindrons pas les 3%". Car en "forçant l'allure" l'Etat risque de casser la croissance, selon le président.
"Je suis pour le redressement, pas pour la maison de redressement.", déclare-t-il."Etre dans l'austérité, c'est condamner l'Europe à l'explosion"

20h50 - "Je n'attends pas la croissance, je la crée". François Hollande remet l'accent sur les outils "exceptionnels" qu'il a mis en place depuis le début de son mandat.

20h45 - Le budget de la Défense ne sera pas rogné. "Je sais ce qu'est l'indépendance nationale", déclare le chef de l'Etat, également chef des armées. "La même somme" sera allouée à la Défence dans la loi de finances 2014.

20h42 - "La durée de cotisation devra être allongée". La réforme des retraites allongera la durée de cotisation, selon François Hollande.

20h37 - "Il n'y aura pas de fiscalisation des prestations familiales". Mais que les plus hauts revenus aient les mêmes prestations que les autres, François Hollande s'y refuse. Elles seront donc limitées pour ces derniers.

20h35 - François Hollande annonce un "choc de simplification".
"Aujourd'hui, une entreprise - petite - est obligée envoyer 3.000 informations par an à l'administration, demain il faut réduire deux fois, trois fois ce chiffre". Moins de normes, donc.

>> A lire aussi - Le top 5 des lois les plus incongrues

20h34 - "Il n'y aura pas d'augmentation d'impôt pour les Français en 2013 et 2014", affirme le président de la République.

20h30 - La taxe sur les hauts revenus touchera les entreprises et pas les ménages. L'entreprise qui verse un salaire de plus d'un million d'euros sera imposée à 75% au delà de cette somme.

20h25 - "Toute correction devra être approuvée par les signataires". François Hollande s'engage à faire respecter l'accord du 11 janvier sur la sécurisation de l'emploi, qui sera prochainement présenté au Parlement.

20h20 - "J'ai le devoir de restaurer la croissance". "J'ai eu la franchise de dire: on ne fera pas 0,8%" de croissance en 2013. Le chef de l'Etat joue la sincérité et met une nouvelle fois en avant les outils pour renouer avec la croissance: crédit d'impôt compétitivité, banque publique d'investissement, etc.

20h15 - L'inteview débute. "Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que la crise allait encore durer", affirme François Hollande. Il maintient ensuite son engagement pour inverser la courbe du chômage, citant notamment les emplois d'avenir, le contrat de génération, ou le pacte de compétitivité.

19h55 - Hollande arrive à France 2. Le chef de l'Etat arrive avec sa compagne dans les locaux de France 2.

19h35 - La chef de file des anti-mariage homo, Frigide Barjot est devant France Télévisions. Elle exhorte:

19h25 - Un comité d’accueil attend François Hollande, dès 19h30, ce jeudi soir, devant le bâtiment de France 2. Les adversaires du mariage pour tous manifestent devant le siège de France Télévisions, pendant l’interview du président.

19h15 - Hollande s'exprimera dans une heure. Pour lui, c'est un endez-vous crucial avec les Français auxquels ne s'était plus adressé directement depuis ses voeux de fin d'année, l'émission est préparée par une armée de conseillers qui multiplie depuis samedi les réunions en comités plus ou moins restreints autour du chef de l'État, abreuvé de "notes".

A LIRE AUSSI:
>> Les petits conseils des politiques à François Hollande

>> Hollande en pédagogue de la crise et du chômage sur France 2
>> Grand oral sur France 2: comment Hollande s'est préparé >> François Hollande: 45 minutes pour convaincre

|||>> L'ESSENTIEL

• La taxe de 75% sur les hauts revenus touchera les entreprises

• Les allocations familiales des hauts revenus seront revues

• Pas d'impôt supplémentaire en 2013 et 2014

Y.D.