BFMTV
Élysée

Grand débat: en 4 mois, Macron a accumulé 92 heures de discussions

En quatre mois de grand débat national, le chef de l'État a participé à pas moins de 16 débats, accumulant 92 heures de discutions avec les Français.

Après 4 mois au contact des Français, Emmanuel Macron a finalement clôt ce jeudi en Corse son grand débat national, lancé en janvier dernier dans l'espoir de venir à bout de la crise des gilets jaunes. 

Pendant ses 80 jours de grand débat, Emmanuel Macron a mené 92h40 heures de discussions avec les Français, lors de 16 rencontres avec des élus ou des citoyens de toutes les régions, selon le recensement de l'Elysée. Mais, désormais, comment sortir de cette grande consultation nationale censée répondre à la crise des gilets jaunes?

"Nous ne résoudrons pas toutes les frustrations et les insatisfactions", avait prévenu Emmanuel Macron, expliquant que le grand débat ne pourrait pas apporter toutes les solutions aux problèmes des Français. 

1. Normandie, Eure - avec 700 maires - 6h45

Le chef de l'État a lancé le débat avec un grand marathon le 15 janvier dernier à Grand Bourgtheroulde, dans l’Eure. 700 maires normands ont exprimé leurs doléances, pendant près de 7 heures.

2. Occitanie, Lot - avec 700 maires - 6h40

Trois jours après son premier débat en Normandie, Emmanuel Macron s'est adonné à un nouvel oral de près de 7 heures face à 700 maires d'Occitanie, dans la commune de Souillac dans le Lot.

3. Changement de forme en Auvergne-Rhône-Alpes et dans la Drôme - 80 élus et 200 citoyens - 6h07

Après ses deux premières performances, le président a décidé de changer de méthode, en débattant sans caméra à Valence, dans la Drôme. Il a débattu avec 80 élus pendant 3 heures, parmi lesquels le chef de file des Républicains et président de région Laurent Wauquiez. Il s'est ensuite invité dans un débat de 200 citoyens à Bourg de Péage, dans la Drôme, pendant 3h07.

4. Ile-de-France - avec 300 acteurs de la politique de la ville et des maires - 6h06 

Emmanuel Macron a participé, début février, à un débat avec 300 élus et représentants d'associations franciliennes à Evry-Courcouronnes en Essonne. Le président en avait profité pour rendre une visite surprise à une association s'occupant de la citoyenneté et de l'accompagnement à Evry.

5. Bourgogne-Franche-Comté et Saône-et-Loire - avec 1.000 jeunes puis 40 maires - 6h30 

En Bourgogne, il avait rencontré un millier de jeunes pour discuter études, emploi et citoyenneté. Avant ce débat, le chef de l'État avait discuté avec des maires de ce département rural et la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay. 

6. Centre Val-de-Loire et Indre - avec 40 maires et 150 acteurs de l'économie - 3h 

Dans l'Indre, Macron a replongé dans les maux de la France rurale. Manque de médecin, de maternités, de réseau, de trains, d'emplois aidés... Dans le village de Gargilesse-Dampierre, Emmanuel Macron a de nouveau écouté ce jeudi les maires lui exposer les handicaps du monde rural.

7. Nouvelle Aquitaine et Gironde - 350 femmes puis 30 maires - 7h 

Aux côté de Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalite femme-homme, Emmanuel Macron a assisté à un débat avec des femmes, dans un gymnase de Pessac, en Gironde. Une femme gilet jaune en avait profité pour lui offrir un collier- gilet jaune.

8. PACA et Alpes de Haute Provence - avec 400 acteurs pour le climat - 5h15 

À une semaine de la fin du grand débat national, Emmanuel Macron a échangé avec 400 personnes sur l'écologie à Gréoux-les-Bains, dans les Alpes de Haute-Provence. Une centaine de collégiens a notamment été invitée à interpeller le président sur le thème de l'écologie. 

9. Pays de la Loire - avec 55 enfants et des élus - 5h 

Du trop plein de plastique aux inégalités de salaires, en passant par les gilets jaunes, Emmanuel Macron s'est prêté au jeu des questions-réponses pendant deux heures avec des enfants du Maine-et-Loire, avant de s'entretenir avec des élus pendant trois heures. 

10. Bretagne - 700 et 800 maires - 1h30 

Lors du discours de clôture des assises des maires de Bretagne, à Saint-Brieuc, Emmanuel Macron a prévenu qu'il n'ouvrirait pas son chéquier pour "faire une réponse" à 66 millions de personnes, au terme du grand débat. "Vous trouverez toujours des gens qui diront 'moi on n'a pas répondu à mon sujet de grand débat'", a-t-il tenu à rappeler. 

11. Corse - débat avec 160 maires - 5h33 

C'est dans le village de Cozzano en Corse que le chef de l'État a achevé sa grande consultation nationale. Une dernière étape qui s'est soldée par un regain de tension avec les nationalistes corses, dont les deux principales figures avaient boycotté le débat. 

12. Outre mer - avec 120 maires - 7h13 

Devant une soixantaine d'élus d'Outre-mer, en février dernier, le chef de l'Etat avait accusé les sur-rémunérations de fonctionnaires et les monopoles d'être responsables de "la vie chère".

Il avait mis en cause "les filières monopolistiques ou oligopolistique" dans les Outre-mer, évoquant le cas d'une même voiture vendue beaucoup plus chère en outre-mer qu'en métropole. "Les milliers d'euros d'écart ils vont bien dans la poche de quelqu'un", avait-il souligné.

13. Grand Est - avec 150 maires - Élysée - 4h45 

À la fin du mois de février, Macron a reçu à l'Élysée environ 150 maires de la région Grand Est, principalement les maires des chefs-lieux de cantons et présidents de conseils départementaux. Mais il n'a pas fait le déplacement dans la région.

14. Déjeuner avec 100 présidents de Conseils départementaux - Élysée - 4h30 

Le 18 février, le président recevait les présidents des 96 départements lors d'un déjeuner organisé à l'Élysée. Une promesse qu'il avait faite à Souillac, dès le début du grand débat.

15. Débat avec 60 intellectuels - Élysée - 8h 

Face à une soixantaine d'intellectuels invités à débattre à l'Élysée, le chef de l'État a abordé les questions des inégalités, de la fiscalité ou encore de l'environnement. Mais le thème des gilets jaunes a monopolisé le débat.

16. Hauts-de-France - avec 160 maires - Élysée - 5h

Vendredi 29 mars dernier, Emmanuel Macron a déjeuné avec environ 160 maires des Hauts-de-France, parmi lesquels le président de la région Xavier Bertrand. Plusieurs élus, notamment de la France Insoumise comme François Ruffin, avaient cependant boycotté la rencontre.

Jeanne Bulant avec AFP