BFMTV

EDITO - L'annonce de Valérie Trierweiler "parasite" l'action du président

Ruth Elkrief, sur BFMTV, revient sur le voyage en Inde de Valérie Trierweiler le 24 janvier 2014.

Ruth Elkrief, sur BFMTV, revient sur le voyage en Inde de Valérie Trierweiler le 24 janvier 2014. - -

La compagne du président a fait savoir qu'elle se rendrait dimanche en Inde pour un voyage humanitaire. Elle a aussi désavoué son avocate qui parlait d'une solution négociée au sein du couple présidentiel. Ruth Elkrief, éditorialiste politique à BFMTV, apporte son éclairage sur ces informations.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Closer. Certains espéraient une solution négociée à l'amiable dès ce week-end entre Valérie Trierweiler et François Hollande. La principale intéressée a fait savoir qu'elle ne l'entendait pas de cette oreille et maintient un voyage humanitaire en Inde.

Une annonce qui tombe mal. L'information se télescope, en effet, avec le voyage, ce vendredi, au Vatican de François Hollande qui est très important pour le président de la République dans un contexte de réconciliation avec les catholiques.

Un parasitage de l'action politique

Par ailleurs, avec l'annonce de ce voyage, nous ne sommes plus complètement dans la vie privée, mais à la limite entre l'institutionnel et la vie personnelle, car Valérie Trierweiler s'exprime, prend contact avec des journalistes, et aura ensuite un rôle de représentation.

Cela souligne également la difficulté de cette situation pour le président qui prend le risque en permanence, à chaque sortie publique, d'être interrogé sur sa vie personnelle. Cela génère un certain parasitage de son action politique.

E. M. avec Ruth Elkrief