BFMTV

Dîner "dégueulasse": l'Elysée fait une réunion de crise

Nicole Bricq sur le perron de Matignon critiquant le repas offert par l'Elysée au président chinois.

Nicole Bricq sur le perron de Matignon critiquant le repas offert par l'Elysée au président chinois. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Après la sortie de la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, sur la cuisine de l'Elysée, jugée "dégueulasse", une réunion de crise a été organisée au Palais, vendredi matin. Avec au menu: la question du budget alloué à la cuisine présidentielle. Et si la réduction du train de vie de l’État avait nui à la gastronomie française?

Mise à jour: Nicole Bricq a fait ses excuses au chef cuisinier de l'Elysée.

L'affaire Bricq est prise très au sérieux à l'Elysée. Jeudi, la ministre du Commerce extérieur confiait sur le perron de Matignon avoir trouvé le diner d'Etat offert à l'Elysée, en l'honneur du Président chinois, "dégueulasse".

Vendredi matin, d'après les informations de BFMTV, une réunion de crise a été organisée entre la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac, et le chef des cuisines de l'Elysée, Guillaume Gomez.

Depuis plusieurs mois, la direction de cabinet de la présidence de la République a entrepris un plan de réduction des frais de fonctionnement. Tous les services ont depuis été priés de faire des efforts.

Dans l'entourage de Guillaume Gomez, certains s'inquiètent. Il s'agissait mercredi de son premier dîner d'Etat. Sa réputation est en jeu. Le chef aurait demandé les moyens de travailler dans de meilleures conditions.

Nicole Bricq s'excuse, sans succès

La ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, a par ailleurs appelé ce vendredi le chef Guillaume Gomez pour lui présenter ses excuses, à lui et à toute sa brigade, expliquant qu'il s'agissait de propos privés, selon nos informations.

Cet appel a été confirmé à BFMTV par le cabinet de Nicole Bricq. D'après nos informations, le chef aurait cependant refusé ses excuses, expliquant que des propos tenus sur le perron de Matignon ne pouvaient être considérés comme privés. D'autant plus qu'il a reçu, sur sa page Facebook, des dizaines de message de soutien d'anonymes et de collègues chef cuisinier.

Adrien Gindre