BFMTV

COP21: "La France va s'exposer, s'engager, se rassembler", annonce Hollande

François Hollande a prononcé ce jeudi un discours de lancement de la COP21 qui confère à la France un rôle central dans les négociations à venir.

"La conférence sur le climat, c'est maintenant!". C'est par une formule bien connue que le président de la République a donné le coup d'envoi officiel de la COP21 depuis la salle des fêtes de l'Elysée ce jeudi. 

Rappelant que le grand rendez-vous climatique prévu à la fin de l'année est "la conférence la plus importante que notre pays a reçu par le nombre d'invités et par l'enjeu", François Hollande a tenu à mettre en avant le rôle de la France, qui assurera la présidence de l'événement. "La France va s'exposer, s'engager, se rassembler", a-t-il assuré.

"Il faut être capable de réussir le rendez vous le plus essentiel que le monde s'est donné à lui même", a expliqué François Hollande, car "nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas", a-t-il ajouté plus tard.

"Le XXIème siècle sera solidaire ou ne sera pas"

Mettant en avant l'"urgence" de la situation, le chef de l'Etat a estimé que "ce que nous déciderons (lors de la COP21, NDLR) engagera le monde pour des dizaines d'années". Or l'accord dépendra essentiellement de l'engagement financier des pays développés. "S'il n'y a pas les preuves qu'il y aura bien 100 milliards il n'y aura pas d'accord", a répété François Hollande. "Le XXIème siècle sera solidaire ou ne sera pas", s'est-il engagé, expliquant que "le nationalisme climatique est vide de sens".

Comme l'a rappelé le chef de l'Etat, 60 pays ont apporté leur contribution à ce jour, sur les 196 pays attendus. François Hollande a donc martelé que "c'est avant la conférence que tout se joue", alors qu'à l'heure actuelle, on a des "chances sérieuses de réussir et un risque majeur d'échouer".

Revenant sur la crise des migrants, le chef de l'Etat a jugé qu"une urgence humanitaire ne doit pas en chasser une autre. Le plus grand nombre de réfugiés sont des réfugiés climatiques", a-t-il rappelé.

Parmi les rendez-vous annoncés avant la conférence, un conseil européen, mi-octobre, "sera l'occasion de confirmer nos engagements", a annoncé François Hollande.

A. D.