BFMTV

Brigitte Macron se confie sur son rôle à l'Elysée: "Je suis présente sans qu’on me voit"

La Première dame s'est épanchée, ce jeudi sur RTL, sur son statut de Première dame, et son rôle auprès du président de la République. Brigitte Macron assure n'avoir aucun rôle politique mais elle explique toutefois être en contact quasi permanent avec le chef de l'État.

"Je suis une présence, je suis présente sans qu’on me voit", a confié Brigitte Macron ce jeudi soir à l'antenne de RTL, alors qu'elle était interrogée sur son rôle de Première dame. "Présente partout, visible nulle part", a-t-elle ajouté.

"Quand il (Emmanuel Macron) a besoin, il sait où je suis", assure ensuite Brigitte Macron. Elle ajoute qu'elle et son époux sont en contact tout au long de la journée, mais que leur nombre de coups de téléphone varie beaucoup en fonction des périodes.

"Je suis très aidée"

Dans cet entretien radio, l'épouse du président Macron s'épanche sur leurs habitudes, en tant que couple présidentiel. Brigitte Macron insiste notamment sur l'importance qu'elle et Emmanuel Macron accordent "aux rites", c'est-à-dire aux moments de la journée qu'ils partagent.

"L'un comme l'autre, on a besoin de rites", confie-t-elle par exemple. "Des rites sociaux: comme les rites du petit déjeuner ou du dîner. On dîne toujours ensemble, vers 23 heures, avant qu'il reparte travailler. Ça on a gardé. On a gardé nos rites, et cette parole qui amorce et clôt la journée".

Sur son "statut officiel", Brigitte Macron explique qu'il n'existe pas mais qu'"une charte définit à peu près ce qu'(elle) doit faire", et qu'un directeur et un chef de cabinet travaillent avec elle à l'Élysée, détachés de ceux du chef de l'État.

"Je suis très aidée. Quand je pars au Japon avec le président par exemple, les conseillers viennent m'expliquer ce qui doit ou ne doit pas être évoqué, quels sont les enjeux", explique la Première dame. 

"Aujourd'hui, la politique est partout"

Cependant, elle affirme n'avoir aucun "rôle politique" et assure que ce n'est pas le président qui lui a demandé de se rendre à Nice et à Marseille, dans l'optique des élections municipales de 2020. "Si pendant toute la campagne des municipales à chaque fois que je sors on me dit que je fais de la politique, je ne pourrai jamais sortir".

La Première dame le martèle donc: elle n'a "pas l'impression d'avoir de rôle politique". C'est plutôt la politique qui "aujourd'hui est partout, elle est dans les détails. Donc évidemment quand je fais des causes qui sont sociales, il y a quelque chose de politique", poursuit-elle.

Par ailleurs, elle dit recevoir "assez souvent" à l'Élysée les conjoints des autres chefs d’État" dans le palais. Elle évoque ensuite les voyages au cours desquels elle accompagne le président de la République, et au cours desquels "on représente la France", juge-t-elle. 

Puis la Première dame met en avant ce qu'elle appelle "ses causes", c'est-à-dire les sujets relatifs à l'éducation, la santé ou encore le handicap". "Parfois, je me dis, j’ai encore 3 ans, qu’est ce que je peux faire en trois ans pour aider le plus de monde possible?", s'interroge l'épouse du président.

dossier :

Brigitte Macron

Jeanne Bulant