BFMTV

Régionales: Valérie Pécresse officialise sa candidature en Île-de-France

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse pose le 8 avril 2021 à Paris

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse pose le 8 avril 2021 à Paris - JOEL SAGET © 2019 AFP

La présidente sortante est donnée favorite par les sondages, avant une présidentielle de 2022 pour laquelle la droite cherche toujours son candidat.

La présidente ex-LR de l'Île-de-France Valérie Pécresse a officialisé ce mercredi sa candidature aux élections régionales, où elle est donnée favorite par les sondages, avant une présidentielle de 2022 pour laquelle la droite cherche toujours son candidat.

"Je suis candidate à un second mandat à la tête de la région Ile-de-France", a affirmé Valérie Pécresse au Parisien, en esquissant les grandes lignes de son programme.

Elle souhaite ainsi, selon le quotidien, "un RER vélo, des lycées rénovés, des aides à l'achat d'un véhicule électrique" et "un prix maximum bloqué à 4 euros pour se déplacer partout dans la région en transports en commun".

Vers la création d'une "mutuelle régionale"

"Nous allons créer une mutuelle régionale", assure également Valérie Pécresse, avec pour objectif d'obtenir, pour les retraités, étudiants, travailleurs indépendants et demandeurs d'emploi, "des tarifs qui pourront être de 20 à 30 % moins chers pour tous les Franciliens qui ont des mutuelles".

Cette candidature n'est pas une surprise pour la présidente du mouvement Libres!, qui avait ravi la région aux socialistes en 2015: le 12 avril déjà, elle affirmait combien "ce rendez-vous des régionales" avec ses administrés était "très important" pour elle.

Elle avait alors fait monter la pression, assurant qu'une défaite "sonnerait la fin de (sa) carrière politique" - tout comme le président (ex-LR) des Hauts-de-France Xavier Bertrand l'avait promis avant elle.

Pécresse créditée de 34% des voix au premier tour

Valérie Pécresse fait en effet partie de ceux qui pourraient représenter la droite en 2022, à l'instar de Xavier Bertrand (déjà déclaré) ou de Laurent Wauquiez, le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il faudrait pour cela qu'elle s'impose dans sa famille politique, déjà en conservant sa région, puis en décollant dans les sondages, où Xavier Bertrand garde pour le moment une marge d'avance.

Selon un récent sondage Ipsos sur les régionales en Île-de-France, Valérie Pécresse est créditée de 34% des voix au premier tour, contre 17% à Jordan Bardella (RN) et 12% à Audrey Pulvar (PS). Elle l'emporterait aussi au second tour, mais avec une marge plus réduite en cas de quadrangulaire avec LREM, la gauche unie et le RN.

F.B. avec AFP