BFMTV

Régionales: en Paca et dans le Nord, "les sondages restent très fragiles"

Gaël Sliman, président de l'institut de sondages Odoxa

Gaël Sliman, président de l'institut de sondages Odoxa - BFMTV

Le sondeur Gaël Sliman met en garde sur les sondages publiés à quelques jours du second tour des régionales, notamment en Paca et dans le Nord. En effet, les victoires de la droite se construisent grâce à la gauche mais ce report de voix peut encore évoluer dans les dernières 48 heures.

Alors que deux sondages Odoxa pour BFMTV donnent les candidats Les Républicains Xavier Bertrand et Christian Estrosi vainqueurs respectivement de Marine Le Pen dans le Nord et de Marion Maréchal Le Pen en Paca, le président de l'institut Gaël Sliman a souligné "l'extrême fragilité" de ces enquêtes, sur BFMTV vendredi à 72 heures du second tour des régionales.

En effet, "les régions qui semblaient acquises au FN au soir du premier tour pourraient virer à droite uniquement grâce à la mobilisation des électeurs de gauche, explique-t-il. Si Xavier Bertrand et Christian Estrosi sont en mesure de l'emporter ils ne le doivent qu'au retrait du PS".

Même Philippe Richert en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine pourrait profiter de cet élan malgré le maintien du candidat PS contre l'avis son état-major.

Un "vote de rejet"

Mais, il s'agit "d'un vote de rejet" du FN plus que "d'adhésion" aux candidats des Républicains.

"N'importe quoi dans les 48 heures qui viennent, peut très bien inciter les électeurs de gauche qui sont prêts, pas de gaieté de coeur, à voter à droite" à changer leur voix, poursuit Gaël Sliman.

"Y compris de bons sondages donnant la droite en tête et qui pourraient donner le sentiment que c'est déjà gagné, précise le sondeur. Or les marges d'erreur ne permettent pas de l'affirmer."
S.A.