BFMTV

Marion Maréchal-Le Pen démissionnera de l'Assemblée si elle est élue en PACA

La députée frontiste du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen (ici, le 5 mai 2015) promet de quitter son poste à l'Assemblée en cas de victoire aux élections régionales en PACA en décembre.

La députée frontiste du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen (ici, le 5 mai 2015) promet de quitter son poste à l'Assemblée en cas de victoire aux élections régionales en PACA en décembre. - Alain Jocard - AFP

La députée frontiste du Vaucluse promet de lâcher son siège au palais Bourbon si elle elle est élue présidente de la région PACA aux élections de décembre.

Tête de liste Front national pour les élections régionales de décembre en PACA, la députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen promet de quitter son siège à l’Assemblée en cas de victoire. "J’ai pris l’engagement, pour des questions éthiques, de démissionner de l’Assemblée en cas de victoire si je suis présidente de région, car je suis convaincue que ce sont deux mandats qui ne sont pas cumulables", annonce-t-elle sur France Bleu Vaucluse ce lundi.

"Présidente de région, c’est un mandat à plein temps", explique la jeune députée frontiste. Et d’appeler son adversaire Les Républicains (LR), le maire de Nice Christian Estrosi, à s’y engager lui aussi. "J’aurais aimé que par exemple Christian Estrosi fasse de même. Parce que lui a dit qu’il conserverait la présidence de la métropole - ce qui m’apparaît très compliqué - et il serait même peut-être candidat à la présidence de l’ex-UMP", lance-t-elle au micro de la radio. "Comme quoi, manifestement, pour lui, la région est plus un tremplin que véritablement une fin en soi", tacle-t-elle.

V.R.