BFMTV

Le FN espère un "bond important" après la polémique sur la "race blanche" en Ile-de-France

BFMTV

Tendue dès le départ, la campagne a pris un tour très agressif ces derniers jours, les deux principaux finalistes étant au coude à coude. Claude Bartolone, tête de liste PS aux régionales en Ile-de-France, a maintenu vendredi ses propos controversés visant sa rivale Valérie Pécresse (LR), selon lesquels elle défendrait "en creux", "Versailles, Neuilly et la race blanche".

Le FN espère pouvoir y gagner quelques voix.

"Claude Bartolone a gravement dérapé sur le plan politique et intellectuel, il n'a plus aucune leçon à donner à qui que ce soit", a réagi vendredi le candidat FN en Ile-de-France Wallerand de Saint-Just.

"Madame Pécresse fait le grand écart entre un appel aux électeurs du Front national – alors qu'elle a toujours dit qu'elle voterait pour un candidat au socialiste qi elle y était obligée dans un duel avec un candidat du Front national – et ses alliances avec l'UDI et le Modem qui sont extrêmement éloignés des valeurs de défense de la famille notamment", a-t-il ajouté.

"Vue la scène montrée par Bartolone et Pécresse (sic) réunis, je pense qu'un certain nombre d'électeurs vont être portés à voter vers moi", espère le candidat frontiste.

K. L.