BFMTV

De Saintignon: "Si je n’avais retiré ma liste, Marine Le Pen serait la présidente de notre région"

Pierre de Saintignon, le candidat socialiste aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, estime que son retrait au premier tour à priver Marine Le Pen de la présidence.

Pierre de Saintignon, le candidat socialiste aux régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, estime que son retrait au premier tour à priver Marine Le Pen de la présidence. - BFMTV

Au lendemain du second tour des élections régionales, le candidat socialiste du Nord-Pas-de-Calais-Picardie tient à rappeler que son retrait à jouer en faveur de la droite et priver Marine Le Pen de la présidence.

"Si je n’avais retiré ma liste, Marine Le Pen serait aujourd’hui présidente de notre région", a assuré ce lundi matin Pierre de Saintignon au micro de BFMTV, en duplex depuis Lille. Le candidat socialiste, largement battu au premier tour des élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, avait choisi de se rétracter quelques minutes après la publication des résultats du premier tour. En cas de triangulaire, Marine Le Pen arrivée en tête avec plus de 40% des suffrages, aurait eu de fortes chances de l’emporter. "Et ça, il n’en était pas question", a commenté Pierre de Saintignon qui n’exprime "aucun regret".

Ayant donc participé à la victoire de Xavier Bertrand dimanche soir, le candidat déchu ne demande "aucun poste" mais assure qu’il sera "au service de sa région". "Tout ce qui peut concerner les habitants de cette région me mobilisera", a-t-il précisé. Pierre de Saintignon a également souhaité "bonne route" au futur président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en espérant "qu’il réussisse son mandat".

P.P.