BFMTV

Dati sur NKM: "La petite tambouille parisienne d'enfant gâtée, c'est insupportable"

Rachida Dati sur BFMTV le 14 décembre 2015.

Rachida Dati sur BFMTV le 14 décembre 2015. - BFMTV

La maire Les Républicains du 7e arrondissement était reçue lundi soir sur BFMTV. Au lendemain du second tour des élections régionales, elle a réagi à la possible éviction de Nathalie Kosciusko-Morizet de la direction LR.

"Elle n'est pas exclue. Elle n'est pas maltraitée", assure Rachid Dati en parlant de Nathalie Kosciusko-Morizet. La députée européenne Les Républicains était l'invitée d'Olivier Truchot sur BFMTV lundi soir. Elle a réagi vertement aux propos de NKM qui ne devrait pas être reconduite en janvier dans les instances dirigeantes des Républicains. L'actuelle numéro 2 LR a tenu à la mi-journée des paroles très dures après l'annonce de sa possible non reconduction: "croire que le parti se renforce en s'épurant, c'est une vieille idée stalinienne"

Rachida Dati a d'abord rappelé que le président des Républicains avait dit qu'à l'issue des élections régionales, il reverrait son équipe et l'organigramme. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a qualifié la réaction de NKM de "psychodrame presque indécent vis-à-vis des Français, de ces élections et de l'état de la France".

L'allusion de NKM aux pratiques staliniennes est très mal passée chez Rachida Dati. "La petite tambouille parisienne d'enfant gâtée c'est insupportable", a-t-elle lâché. Elle a regretté que Nathalie Kosciusko-Morizet fasse partie de l'équipe dirigeante et critique le chef de parti élu très largement par les militants avant d'ajouter ironiquement, "elle a eu une élection à Paris, elle l'a perdue". 

Elise Maillard