BFMTV

Bartolone remet au vote son poste de président de l'Assemblée nationale

Après sa défaite à l'élection régionale en Île-de-France, Claude Bartolone, comme il l'avait promis, remet aux voix son poste de président de l'Assemblée nationale.

Il s'y était engagé, il s'y plie. Claude Bartolone, candidat socialiste à la région Île-de-France, a été battu par la candidate de droite Valérie Pécresse. Résultat, il va remettre aux voix son poste de président de l'Assemblée nationale. 

Reconnaissant sa défaite, il a indiqué qu'il allait remettre son poste entre les mains des députés socialistes. "Demain, je remettrai comme convenu mon mandat de président de l'Assemblée Nationale à Bruno Le Roux", a-t-il assuré.

En effet, ce sont les parlementaires PS qui, en tant que groupe majoritaire, choisissent le président de l'Assemblée nationale. En 2012, il avait fait le choix de Claude Bartolone par 127 voix, face à Jean Glavany (59 voix), Elisabeth Guigou (50 voix) et Daniel Vaillant (22 voix).