BFMTV

Présidentielle 2022: le maire de Grenoble Éric Piolle officialise sa candidature à la primaire écologiste

Le maire EELV de Grenoble Eric Piolle le 30 novembre 2020 à Paris

Le maire EELV de Grenoble Eric Piolle le 30 novembre 2020 à Paris - JOEL SAGET © 2019 AFP

L'édile écologiste évoque l'ouverture d'"une nouvelle page" pour lui en se lançant dans la course à la magistrature suprême.

C'était un secret de polichinelle, c'est désormais officiel. Le maire EELV de Grenoble Éric Piolle est candidat à l'élection présidentielle et participera à la primaire écologiste, a-t-il annoncé dans un entretien à France Bleu Isère et France 3 Alpes ce mardi, confirmant les informations de RTL.

"Les élections départementales et régionales sont derrière nous, les écologistes ont montré qu'ils avaient la capacité de fédérer derrière eux", a-t-il déclaré.

"S'ouvre une nouvelle page pour moi, qui va nous lancer collectivement, parce que là aussi c'est un collectif, qui va nous lancer vers la primaire des écologistes en septembre", a poursuivi le maire isérois, promettant de "continuer de sillonner la France pour écouer, partager et rencontrer".

L'édile devrait affronter à la primaire Sandrine Rousseau, candidate déclarée, et l'eurodéputé Yannick Jadot, candidat probable.

"J'avance étape par étape. (...) Maintenant, c'est une étape tournée vers 2022", a-t-il détaillé auprès de France 3 Alpes.

Proportionnelle, réforme des institutions, "arc humaniste"

"Cela fait 40 ans qu'on sent que nos institutions ne sont plus adaptées à notre société", a argué Eric Piolle. "Les présidents successifs, ou bien par absence de volonté, ou bien par absence de sens tactique, n'ont pas réussi à réformer ces institutions. Je propose effectivement, dès le début du mandat, de déverrouiller en prenant le soin de ne pas choisir des mesures partisanes mais vraiment des mesures qui permettent de déverrouiller l'avenir et de travailler, ensuite, ensemble."

À la veille de la publication de son livre De l'espoir! Pour une République écologique, le maire indique vouloir par ailleurs "redonner de la force au Parlement avec la proportionnelle".

Interrogé sur la coalition écologiste allant jusqu'à La France insoumise à Grenoble, et sur l'éventualité de nouer de telles alliances pour la présidentielle, Éric Piolle évoque le "besoin de fédérer l'ensemble de l'arc humaniste dans la perspective de cette élection. "C'est le sens de mon engagement depuis toujours."

Clarisse Martin avec AFP Journaliste BFMTV