BFMTV

Présidentielle 2022: Bayou assure que les écolos proposeront à la gauche de "soutenir" leur candidat

Julien Bayou juste après avoir voté au second tour des élections régionales à Paris, dimanche 27 juin 2021

Julien Bayou juste après avoir voté au second tour des élections régionales à Paris, dimanche 27 juin 2021 - Geoffroy Van Der Hasselt - AFP

Le patron des Verts a en revanche exclu un ralliement à la maire de PS de Paris, Anne Hidalgo, si elle se déclarait candidate à l'élection présidentielle.

Les écologistes, qui présenteront un candidat à la présidentielle de 2022, proposeront après leur primaire aux autres forces de gauche de "le soutenir", a indiqué ce vendredi le patron des Verts Julien Bayou.

"Chez nous c'est clair, c'est carré: on a un projet partagé, quatre ou cinq candidatures (...) et un vote en septembre", a-t-il dit sur franceinfo, alors que s'ouvre lundi le processus de la primaire.

Pas de ralliement à Hidalgo

À l'inverse, au PS, "je n'ai pas compris comment les socialistes vont déterminer leur candidature", a-t-il dit, affirmant avoir "entendu parler d'Anne Hidalgo, aussi de Jean-Christophe Cambadélis, de Stéphane Le Foll..."

Interrogé pour savoir si les écologistes pourraient se ranger derrière la maire PS de Paris si elle était candidate, il a répondu par la négative, réaffirmant qu'ils "auront une candidature de l'écologie politique en 2022".

Ouverture des inscriptions lundi

"Lundi, nous entrons dans la phase de la primaire" avec l'ouverture des inscriptions sur le site lesecologistes.fr pour tous les Français qui souhaitent y participer, contre deux euros, a-t-il rappelé. Puis les deux tours du vote auront lieu les 16-19 et 25-28 septembre.

"Ensuite nous proposerons une alliance aux différentes forces" et "de se rallier ou de soutenir" le candidat écologiste, a-t-il indiqué, soulignant que les écologistes continuent "évidemment tout le temps de parler" avec elles.

Sont candidats l'eurodéputé Yannick Jadot, le maire EELV de Grenoble Eric Piolle, l'ancienne ministre Delphine Batho, l'ex-numéro 2 des Verts Sandrine Rousseau et le coprésident du parti Cap Ecologie Jean-Marc Governatori.

M.D. avec AFP