BFMTV

Montebourg voit en Zemmour "la créature du pouvoir" et "l'allié objectif des islamistes"

Arnaud Montebourg sur BFMTV le 24 octobre 2021

Arnaud Montebourg sur BFMTV le 24 octobre 2021 - BFMTV

Arnaud Montebourg, invité de "BFM Politique", estime que la macronie favorise la candidature d'Éric Zemmour. Le candidat pour 2022 accuse aussi que le polémiste de faire cause commune avec les islamistes.

Arnaud Montebourg, invité de BFM Politique, a sorti ce dimanche la sulfateuse pour décrire la potentielle candidature d'Éric Zemmour en 2022. Une hypothèse dans laquelle il voit la main de l'Elysée.

La majorité présidentielle peine aujourd'hui à se positionner face à l'écrivain, entre attentisme et attaques. "Ne pas se laisser aller dans le commentaire permanent". Telle est la consigne qu'a donné Emmanuel Macron à ses équipes au début du mois d'octobre. Marlène Schiappa lui a pourtant répondu directement sur Twitter après que le polémiste d'extrême droite a visé des journalistes avec une arme.

"La créature du pouvoir"

Alors que l'essayiste est au coude-à-coude avec Marine Le Pen au premier tour entre 15 et 17% des voix suivant les sondages, l'ancien ministre de François Hollande voit sur notre plateau une excellente nouvelle... pour Emmanuel Macron.

"Le pouvoir macroniste a besoin de l'extrême droite pour se survivre à lui-même (...). Macron a vu que Le Pen n'était pas si loin de l'emporter. Il s'est demandé comment on peut inventer une nouvelle créature qui fera encore plus peur", accuse celui qui se lance pour la troisième fois dans la course présidentielle, après avoir participé aux primaires socialistes en 2011 et 2017.

Il poursuit: "Zemmour, c'est la plante que Macron arrose tous les matins. D'ailleurs, regardez, le garde des Sceaux a dit que Zemmour était raciste. Pourquoi il ne dépose pas plainte alors? S'il dit des choses si graves et qu'ils le laissent faire, c'est parce qu'ils ont besoin de le laisser prospérer." De quoi faire dire à l'ancien député socialiste qu'Éric Zemmour, "c'est la créature du pouvoir".

Jusqu'à maintenant, la majorité présidentielle peine à se positionner face à l'écrivain, entre attentisme et attaques. "Ne pas se laisser aller dans le commentaire permanent". Telle est la consigne qu'a donné Emmanuel Macron à ses équipes au début du mois d'octobre. Marlène Schiappa lui a pourtant répondu directement sur Twitter après que le polémiste d'extrême droite a visé des journalistes avec une arme.

"Ramadan et Zemmour, les jumeaux d'une même cause"

Arnaud Montebourg est également revenu sur les relations entre le prédicateur Tariq Ramadan et l'ancien journaliste. Les deux hommes ont régulièrement débattu ensemble sur des plateaux télévisés et s'apprécient.

"Zemmour est l'allié objectif des islamistes. Quand il dit l'islam est incompatible avec la République, c'est exactement la position des islamistes", argumente notre invité. "Quand il mène une croisade contre le féminisme, c'est exactement la position des islamistes. Tariq Ramadan et Éric Zemmour sont les jumeaux d'une même cause. L'un veut les femmes voilées, l'autre veut les voir retourner à domicile (..) Nous avons des gens qui veulent rouvrir des guerres de religion sur notre territoire. Dans le pays de la Saint-Barthélémy, nous pouvions espérer mieux", conclut l'ancien ministre de François Hollande.

Dans son dernier ouvrage, La France n'a pas dit son dernier mot, Éric Zemmour a dit se désoler des "ennuis judiciaires" du théologien, demeurant "convaincu qu'il est tombé dans un piège". Tariq Ramadan est actuellement mis en examen pour viol et placé sous contrôle judiciaire.

Marie-Pierre Bourgeois