BFMTV

NKM répond à MAM et ironise sur "les candidats putatifs"

Nathalie Kosciusko-Morizet a taclé Michèle Alliot-Marie, mais aussi François Fillon et Jean-Louis Borloo.

Nathalie Kosciusko-Morizet a taclé Michèle Alliot-Marie, mais aussi François Fillon et Jean-Louis Borloo. - -

La candidate UMP à la Mairie de Paris a raillé les propos de Michèle Alliot-Marie qui, la veille, avait affirmé avoir été sollicitée pour assumer ce rôle. Nathalie Kosciusko-Morizet a également ironisé sur les candidatures avortées de Jean-Louis Borloo ou François Fillon.

"Des candidats putatifs, supposés, qui-voulaient-bien-mais-fallait-aller-les-chercher, il y en avait plein: il y avait François Fillon, il y avait Jean-Louis Borloo. Il y en avait plein!"

Interrogée sur les propos de Michèle Alliot-Marie, qui avait assurée avoir été sollicitée pour représenter l'UMP à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet a sorti l'artillerie lourde. Quitte à égratigner certains ténors qui, selon elle, "rêvaient de Paris mais n'étaient, en fait, pas prêts forcément à mettre l'énergie nécessaire".

"Ça ne m'intéresse pas beaucoup"

En outre, l'ex-porte-parole de Nicolas Sarkozy n'avait "jamais entendu parler" d'une éventuelle candidature de "MAM", a-t-elle affirmé sur iTélé. "Cela m'intéresse pas beaucoup", a-t-elle ajouté.

"Vous êtes en train de me dire 'vous avez des ennemis dans votre parti politique'. Oh, le grand scoop!", a-t-elle balayé, sans citer de nom.

Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre UMP, avait affirmé lundi avoir été "sollicitée" pour la tête de liste aux élections municipales à Paris, précisant que "ça remontait à quelques semaines". Plus tard, son entourage avait précisé que la sollicitation remontait à avant la primaire ayant désigné Nathalie Kosciusko-Morizet et que celle-ci était "une excellente candidate".

Y. D .avec AFP