BFMTV

NKM: "je suis prête à prendre le risque des dissidences"

Nathalie Koscuisko-Morizet à son siège de campagne du IIe arrondissement de Paris en novembre 2012

Nathalie Koscuisko-Morizet à son siège de campagne du IIe arrondissement de Paris en novembre 2012 - -

"J'ai fait le choix du renouvellement et de l'union à droite dès le premier tour" a défendu la candidate UMP jeudi.

Nathalie Kosciusko-Morizet ne déviera pas de sa ligne de conduite malgré l'émergence de dissidences comme le mouvement "Paris libéré" de Charles Beigbeder. "J'ai fait le choix du renouvellement et de l'union à droite - avec Marielle de Sarnez et Christian Saint-Etienne - dès le premier tour", s'est justifiée la candidate UMP sur France Info, mercredi.

"Je sais qu'il y a des déceptions mais je ne veux pas remplacer un clan par un autre", a poursuivi l'ancienne ministre, soutenue lundi par l'ancien chef du gouvernement François Fillon.

"Je n'ai pas l'intention de polémiquer avec l'un ou l'autre des déçus, je suis prête à prendre le risque des dissidents", a assuré NKM, candidate dans le XIVe arrondissement.

Son opposante à droite dans le même secteur, Marie-Claire Carrère-Gée confiait à BFMTV.com "espérer encore un changement de stratégie de NKM à trois mois du scrutin car il est possible de gagner. [...] Je regrette qu'elle choisisse la carte de la défaite honorable et joue d'avance le coup suivant...2017".

Tout sur les municipales:

- Retrouvez les résultats des élections municipales à Paris
- Retrouvez les résultats des élections municipales dans votre arrondissement
- Retrouvez les résultats des élections municipales de votre ville

S.A.