BFMTV

Municipales à Marseille: issue incertaine pour Carlotti

Dans la perspective d'une triangulaire de second tour, le rapport de forces laisse entrevoir une issue incertaine.

Dans la perspective d'une triangulaire de second tour, le rapport de forces laisse entrevoir une issue incertaine. - -

MATCH DES MUNICIPALES - Selon notre sondage exclusif CSA pour BFMTV, "Le Figaro" et Orange, Marie-Arlette Carlotti est en ballotage dans le troisième secteur de Marseille aux prochaines élections municipales.

Marie-Arlette Carlotti donnée gagnante à Marseille, mais... Selon notre sondage exclusif CSA pour BFMTV, "Le Figaro" et Orange, publié ce mercredi, la ministre ne s'en sortirait pas aussi bien que prévu dans le troisième secteur de la ville, un secteur clé. Voici les principaux enseignements de ce sondage:

> Carlotti deuxième derrière l'UMP

Dans le troisième secteur de Marseille où elle est candidate, la ministre déléguée chargée des personnes handicapées arriverait, en effet, en deuxième position derrière la liste de l'UMP, selon notre sondage. Marie-Arlette Carlotti obtiendrait ainsi un score de 31% contre 37% pour son adversaire, Bruno Gilles. Le Front national arriverait en troisième avec 15% des voix, suivi de la liste du Front de gauche avec 12% des intentions de vote. Celle de Michèle Rubirola-Blancqui, soutenue par Pape Diouf, ferait 4,5%.

Dans la perspective d'une triangulaire de second tour opposant une liste de gauche menée par Marie-Arlette Carlotti à la liste UDI-UMP et à celle du Front national, le rapport de forces laisse entrevoir une issue incertaine. Mais la liste de gauche bénéficie d'un léger avantage sur celle de Bruno Gilles, avec 44% contre 43%. Cet avantage en faveur de Marie-Arlette Carlotti s'explique par des reports de voix en provenance du Front de gauche, mais aussi par l'appoint d'électeurs de la liste soutenue par Pape Diouf. Ce résultat se situe dans la marge d'erreur du sondage.

> Le bilan contesté de Gaudin

Invités à attribuer une note au bilan de Jean-Claude Gaudin comme maire de Marseille depuis 1995, les habitants du troisième secteur lui attribuent une moyenne de 5,4/10.

Mais 68% des habitants, soit quasiment sept sur dix, se prononcent en faveur d’un changement en profondeur de l’action municipale pour les années à venir. Ce souhait de changement, signe d’une certaine fragilité de la municipalité sortante, se vérifie au sein de l’ensemble des catégories de population interrogées.

> Un taux de participation à 62%

A ce stade, 62% des personnes interrogées se disent "certaines d'aller voter" dans le troisième secteur à Marseille. Ce chiffre laisse augurer d’un niveau de participation correct, proche de celui enregistré en mars 2008 (61,19%).

De fortes disparités entre les classes d’âge apparaissent toutefois: 45% des inscrits âgés de 18 à 24 ans se disent tout à fait certains d’aller voter aux municipales, contre 74% des plus de 65 ans, soit une différence de 29 points. De même, le potentiel de participation atteint 74% chez les cadres et les retraités, contre 56% parmi les catégories populaires (employés et ouvriers).

|||Sondage exclusif CSA pour BFMTV, Le Figaro et Orange réalisé par téléphone du 3 au 4 mars 2014 sur un échantillon représentatif de 605 personnes âgées de 18 ans et plus habitant dans le 3e secteur de Marseille, inscrites sur les listes électorales.

Ariane Kujawski