BFMTV

EDITO - "Aujourd'hui, une chèvre avec une étiquette Macron a de bonnes chances d'être élue"

-

- - BFMTV

Les Français de l'étranger, qui ont déjà voté pour le premier tour des législatives, ont largement plébiscité les candidats de La République en marche.

Dans le droit fil de son résultat à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a vu son parti arriver en tête dans 10 des 11 circonscriptions des Français de l'étranger, dans un scrutin marqué par une forte abstention, selon les résultats dévoilés lundi soir à l'issue d'un scrutin organisé samedi. Pour les éditorialistes de BFMTV, ce premier scrutin annonce une très large victoire lors du vote en métropole. 

-
- © -

Christophe Barbier: "Le vote des Français de l'étranger est indicatif d'un mouvement de fond qui est la logique majoritaire"

"C'est indicatif, ce n'est pas représentatif. C'est indicatif d'un mouvement de fond qui est la logique majoritaire. On a un président, on lui donne une majorité et c'est assez logique, les Français ne veulent pas se déjuger à 40 jours d'écart. Si j'ose dire, aujourd'hui, on prend une chèvre avec une étiquette Macron et elle a de bonnes chances de se faire élire.

Mais, les Français de l'étranger ne ressemblent pas à tous les Français: pour le dire clairement, il y a peu de prolétaires, de France périphérique, de France insoumise, parmi ces Français qui partent tenter leur chance et parfois gagner beaucoup d'argent à l'étranger.

  • La droite est en très grande difficultés car chez cette France active, qui a tenté l'aventure de l'expatriation, Emmanuel Macron se substitue à la droite libérale, qui avait d'usage les faveurs de cette sociologie. C'était déjà le cas lors de la présidentielle: 26% pour François Fillon, et 40% pour Emmanuel Macron au premier tour. C'est dire si ces Français-là croient dans le coup de pouce, le coup de booster libéral qu'Emmanuel Macron peut incarner pour tous ceux qui veulent réussir. N'oublions pas qu'il a fait un tabac à chaque fois qu'il est allé dans ces contrées dire à ceux qui tentaient leur chance 'Vous êtes la France que j'aime'.

Ces premiers résultats nous disent qu'il se prépare une majorité absolue pour En Marche, sauf catastrophe d'ici le 18 juin. Qui sera l'opposition? La droite évitera-t-elle la casse? Ce n'est pas le cas à l'étranger, ça sera le cas en métropole. En revanche, le PS est menacé de quasi disparition, ou du moins d'état résiduel. Est-ce que la France insoumise et le FN auront un groupe? Voilà les vraies questions pour savoir comment se structurera le paysage politique d'après Macron. Attention, une majorité trop importante pour Emmanuel Macron, cela veut dire beaucoup d'incompétents élus députés, et des frondeurs".

-
- © -

Laurent Neumann: "On se dirige vers une majorité absolue"

"Il faut prendre ces résultats avec prudence car l'électorat des Français de l'étranger est très particulier, il n'est pas représentatif de l'ensemble du corps électoral français, et puis parce que la participation est très faible, on est sous la barre des 20%. Mais une fois que l'on a pris ces éléments de prudence, on assiste à la confirmation de l'élection présidentielle, et à l'amplification de son résultat. Cela veut dire clairement que l'on est en train de se diriger vers une chambre qui pourrait représenter celle de la vague rose de 1981, ou celle de la vague bleue de 1993, en tout cas vers une majorité absolue. Cela veut dire aujourd'hui qu'au PS, au FN et à la France insoumise, on est même pas sûr d'avoir un groupe parlementaire. Rappelons-le, un groupe c'est 15 députés.

Cela pose évidemment plusieurs problèmes démocratiques. Le premier, c'est que la fronde peut être à l'intérieur de cette majorité, ou alors, et ce serait pire, dans la rue".

A.S.